Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2008

L'ALBUM AUX OISEAUX

Mise en album de la broderie REDIM 70%.jpg

 

L'objectif est atteint. Le but du jeu était de réaliser un album avec la broderie aux oiseaux en couverture. Je viens de finir l'album.

Depuis toute petite déjà, j'aimais les livres, les carnets, les tissus, les fils, les couleurs, les textures et tout ce qu'on peut réaliser avec ses 10 doigts et un peu d'imagination. J'aime les carnets de toutes tailles que j'offre, que je garde pour y mettre des photos, des pensées, etc...

Pour celui-ci, j'ai découpé un carré central de 12 cm de côté dans du carton épais de 3 mm, je l'ai habillé avec du tissu de patchwork de Maywood studio Eesco encollé à la colle blanche liquide (type colle à bois... c'est moins cher que les colles dites "spéciales"et ça marche très bien). J'ai ensuite centré ma broderie dans ce vide, ajouter une couche de molleton à quilt pour lui donner de la redondance et j'ai scotché large le tout. Puis côté intérieur, j'ai collé un très joli papier dans les tons "or".

Bien sûr il y a des pages dans l'album que je vais remplir tranquillement avec plein de choses plus ou moins gaies qui m'unissent à mon père.

La reliure que vous voyez est une de mes spécialités : la reliure japonaise. Je l'affectionne tout particulièrement. Elle se réalise à l'aide d'un ruban de satin (ou toute autre matière) et est le résultat de tout un tour de passe-passe entre les trous de la perforatrice réalisés dans chaque feuillet et dans les 2 couvertures pour réunir définitivement les composants de l'album. C'est un très joli "plus" pour un carnet à offrir.

L'album fini mesure : 18,5 cm x 16 cm. Les feuillets mesurent 15 cm x 15 cm.

J'aime beaucoup détourner la broderie de son destin habituel, dans un cadre accroché au mur. La réalisation d'albums est un excellent support pour mettre les petites broderies en valeur et les offrir facilement.

Les commentaires sont fermés.