Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2008

J'AIME PAS LA FIN DE L'ANNEE...

Noël 2007 Redim 65%.jpgNOEL est passé. Ouf ! J'aime pas les fêtes de fin d'année. J'aime pas Noël parce que j'ai toujours l'impression que c'est l'absolution de toutes les vacheries de l'année qui est donnée par les cadeaux. Ben moi j'aime pas. Enfin, on ne peut pas  y couper, c'est tous les ans pareils. A une chose près, non négligeable, c'est que j'ai fait tous mes achats via internet, bien tranquille chez moi et que c'est bien plus marrant que de se taper la queue dans les magasins de fous.

Bon, tout le monde il était content de ses cadeaux. Faut dire que depuis qu'on fait ça en tout petit comité, sans les grands-parents odieux de la Bourgogne, les choses ne finissent pas dans les larmes comme ce fut le cas pendant quelques décennies.

Pour la bouffe, je ne suis pas la convive idéale ces derniers temps avec le régime imposé, le cholestérol et le diabète pour fermer le ban. Je ne parle pas de l'alcool cause les anti-dépresseurs. M'enfin je me suis faite toute petite et je me suis arrangée pour qu'on ne focalise pas sur moi pendant le réveillon. Examen réussi.

Maintenant reste le réveillon de la nouvelle année : alors là je déteste ! Parce que depuis que je suis toute petite je crois qu'il va se passer des choses miraculeuses dans la nuit du 31 au 1er et tous les ans je suis déçue, mais déçue !

Le fait de prendre une année : j'm'en balance ! On y va tous !

Mais je crois toujours que les cons de l'an passé vont subitement devenir vivables, que mon psy va me dire que je suis enfin heureuse et épanouie, que je vais arrêter de faire des cauchemars avec mes parents et que les "élus" vont arrêter de nous prendre pour des vaches à lait d'une part, et pour des abrutis complets d'autre part. Que nenni !

Je me souviens que lorsque je travaillais en binome et que j'étais en vacances entre ces deux merveilleuses fêtes de Noël et du Jour de l'An chez mes parents (chez qui je me gelais et m'emmerdais ferme), je me disais que lorsque j'allais revenir au bureau, ma collègue aurait reçu une greffe de neurones et une injection de gentillesse qui la transformerait en quelqu'un de compétent et de moins revêche. C'est jamais arrivé. Jamais.

Je n'aurais qu'un souhait si un miracle pouvait se produire pour moi dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier : c'est que les cons aient un girophare bien visible pour les éviter et avoir beaucoup beaucoup moins de déceptions dans l'année avec les bipèdes...

Je ne demande pas grand chose mais je sais que je vais être encore déçue dans quelques jours...

J'aime pas la fin de l'année, ni le début de l'autre...

Commentaires

ah Catherine!!!les cons avec des girophare!!!!!que j'aime que j'aime, que j'aime!!!!!!!je crois que j'arriverai à me poster au bord de la route, rien que pour voir les embouteillages que ça causerai......c'est qui sont nombreux......

Écrit par : boutfil.hautefort.comt | 29/12/2008

Les commentaires sont fermés.