Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2009

MON PREMIER PATCHWORK

LE SOLEIL patch.jpg"SOLEIL" - 1989 - Méthode : appliqué inversé - 105 cm x 105 cm

ou : Tout ce qu'il ne faut pas faire mais qu'on se sait pas quand on débute !

1989 : j'habite dans un tout petit appart dans le "village" et je travaille à mi-temps faute de mieux. Donc j'ai du temps et pas de place mais je m'ennuie devant la téloche alors je me lance !

Je voulais ce patch là. Mais je ne savais pas comment m'y prendre. L'appliqué inversé consiste à placer des morceaux de tissus sous des ouvertures que l'on crée et de retourner l'ouverture que l'on cout à petits points et laisse apparaître la couleur du tissu choisi. C'est très simple sauf quand on est sotte comme moi ! Moi, j'ai empilé 3 carrés de tissus de 100cm par 100cm et je suis allée chercher la couleur que je souhaitais en coupant à travers les couches inutiles. J'en ai bavé des ronds de chapeaux pour faire les appliqués...

Le must a été quand même le quiltage (surpiquage du top + molleton + tissu arrière). Comme il n'y avait pas de molleton synthétique à 50 km à la ronde, je me suis rendue chez Mondial Tissus et j'ai acheté un morceau de tissu piqué (2 couches de coton avec du molleton en sandwich, surpiqué en quadrillage... ... du béton !). Et bien si vous essayez un jour de quilter un patch dans ces conditions : je vous souhaite bien du plaisir ! Je n'arrivais pas à passer l'aiguille tant les épaisseurs étaient très raides... mes 3 couches de tissus pour le top + le supiqué... j'y suis allée avec une alêne de cordonnier et une paire de pinces plates pour tirer l'aiguille !!!!

Un vrai travail de titan parce que toute la surface bleu nuageux est hyper surpiquée par mes soins. Je n'avais plus de doigts !!!!!!

M'enfin, ce fut une belle expérience très enrichissante qui m'a permis de ne jamais recommencer sans un grain de jugeote !

Je profite que je vous montre le soleil pour dire qu'il a neigé encore et encore hier alors qu'on croyait au printemps. En montagne le temps est vraiment imprévisible ! Mafillechérieadorée en a profité pour faire de la luge dans les prés (tout est en pente ici) et nous avons fait un bonhomme de neige avant de longer les torrents. C'était bien sympa.

 

Les commentaires sont fermés.