Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2009

BOUTIS - première expérience

BOUTIS PREMIER.jpgJ'ai commencé à m'intéresser au travail de la broderie fin 2004. J'ai commencé évidemment par le point de croix avec de la toile Aïda et des moulinés DMC. Je suis rapidement venue aux toiles de lin de différents tissages et aux fils de soie de Gloriana que j'ai tant aimé.

Puis toujours curieuse et facilement lassée, je suis partie à la recherche d'autres broderies, leur histoire, leur technique etc...

Et j'ai découvert tout un monde merveilleux en exécutant du Hardanger, la crewel embroidery, la broderie suédoise, la broderie au ruban de soie, la broderie traditionnelle et sa myriade de points incroyables, et j'en passe et des meilleures !

Le BOUTIS m'a toujours intriguée. J'appréciais le travail sans en connaître la technique. Et bien c'est fait, maintenant je sais comment ça marche comme disait Michel Chevalet...

Cette exécution de 31 cm x 31 cm ne sera certainement pas du goût des puristes mais c'est un premier exercice avec comme professeur un magazine de patchwork pour la technique et des motifs piochés ça et là et exécutés au fur et à mesure. Je n'avais pas fait de dessin préalable (pour ne pas m'effrayer) sur toute la surface de la batiste. Je me suis donc retrouvée dans l'impossibilité de réaliser les "cording" ou "couloirs" puisque j'avais déjà tout rembourré.

Je m'étais procuré le matériel de base : les aiguilles impressionnantes, la mèche, le coton N°8 et le poinçon... et vas-y comme je te pousse.

Personnellement, je me flatte de m'en être sortie à peu près bien. J'avais l'habitudes des petits points lors du matelassage de mes patchworks, donc cette étape était bien acquise. Ce qui m'a posé le plus de difficulté est le rembourrage des "masses" avec la mèche... J'ai développé des trésors d'imagination pour trouver les outils adéquats (oui, je sais, le petit bâtonnet de buis, mais je n'avais pas !). Finalement j'ai trouvé ma vitesse de croisière et je me suis laissée aller à décliner d'autres motifs, le premier étant le papillon en haut à gauche.

C'est comme tout : quand on a compris la technique : ce n'est pas sorcier ! Je pousserais même le bouchon jusqu'à dire que j'ai éxécuté des broderies autrement plus compliquées. Mais là n'est pas l'essentiel. Le plus important était de satisfaire ma curiosité et tenter d'ajouter une corde à mon arc de brodeuse en tous genres. J'ai réalisé cette "chose" en une semaine en commençant avec les mains moites et en terminant tranquillement installée et rassurée !

Allez ! Quelques détails... mais rien de prodigieux, certes !

BOUTIS PREMIER OISEAU.jpg

BOUTIS PREMIER BOUQUET.jpgBOUTIS PREMIER COURONNE.jpg

Commentaires

c'est pas pour dire, mais, moi, je trouve ça écoeurant!!!!!
voilà que vous vous lancez, comme ça et bingo!!c'est super!!!!!!
et comment voulez vous que nous suivions, nous autres, pauvres peitites brodeuses???? hein??????
super Catherine, vraiment!!!bravissiomo!!!!

Écrit par : boutfil | 19/09/2009

Boutfil a bien raison, et en plus pour un début, c'est épatant ! Va falloir faire un couvre-lit maintenant !

Écrit par : Violette | 20/09/2009

Oui bravo pour un essai avec les livres BRAVO........
Petits points reussis, bourrage qui semble moelleux.
Mais effectivement je suis une adepte du traditionnel, mais je répète mon début: c'est reussi, continuez et vous prendrait encore beaucoup de plaisir.

Je vous fais la proposition de venir en Provence les 13 et14 mars 2010 pour nos 5eme rencontres autour du boutis. Allez sur monblog pour avoir les infos.
A très bientôt
mamé83

Écrit par : mamé | 20/09/2009

Et c'est un début ? Fichtre ! certaines sont vraiment douées et vous en faites partie ! Bravo pour cette jolie réalisation.
Le boutis est une technique qui m'intrigue, mais je n'ai jamais osé me lancer. Peut-être un jour...

Écrit par : Catherine | 21/09/2009

Les commentaires sont fermés.