Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2009

COULEUR DU TEMPS

couleur du temps.JPGJe viens d'ouvrir ma messagerie et parmi les nombreuses newsletters auxquelles je suis abandonnée, je trouve ça : Jean d'O est de retour !

Des instants de bonheur en perspective qui vont tomber à pic avec les longues soirées d'automne promises par le changement d'heure... Merci monsieur d'Ormesson de ne jamais vous arrêter... Immortel vous êtes et resterez !

Bien sûr, parmi les visiteurs, certains vont se gausser en pensant que je ne suis pas au courant de l'actualité littéraire ! Et bien c'est très juste.

Jadis au temps naguère où j'occupais un emploi qui me laissait beaucoup de temps libre grâce à une organisation personnelle de mon travail, (non je n'étais pas fonctionnaire, cessez de médire !) je me jetais sur le "Monde des livres" et le "Figaro littéraire" toutes les semaines et occupais mon temps libre destiné à faire acte de présence à l'épluchage de ces deux informateurs littéraires.

La maladie aidant... ... Je n'ai plus eu l'attention nécessaire pour lire tout court. Grosse déception. Je lisais beaucoup, énormément, passionnément, à la folie et puis : plouf ! Le trou noir. Impossible de lire un malheureux chapitre. Handicapée. On m'aurait arracher les yeux que j'en pleurerais encore. Alors avec le temps (merci Léo pour cette merveille) j'ai pu recommencer à lire... des BD... ben oui ! faut pas se moquer, c'est dur une dépression qui dure. Et puis j'ai pu relire les nouvelles de Maupassant, et puis des Agatha Christie... Mais il en a fallu du temps pour que je puisse re-lire. Ce n'est pas encore parfait, mais c'est quand même beaucoup mieux même si je n'ai plus la cadence d'une quarantaine d'oeuvres par an... (C'était ma dose, pas un concours).

Et il se trouve que dans les premières années de cette vacherie de maladie, Jean d'O m'a fait un très beau cadeau en écrivant : "Voyez comme on danse". Voyez comme on vit...

Et depuis, chaque nouvelle parution est une sucrerie attendue, désirée, inespérée. Il écrit encore, ouf ! Merci pour nous.

NB : je n'ai pas attendu d'être malade pour découvrir l'illustrissime d'Ormesson. J'ai commencé à l'apprécier avec "La douane de Mer", "Le rapport Gabriel" etc... Avant cela je le trouvais insupportable. 

Cet article et l'opinion que j'y émets sur Jean d'Ormesson n'engagent que moi... cela va de soi.

Et toi mon coeur pourquoi bats-tu ?

Commentaires

Décidément, Catherine, nos pathologies nous mènent aux mêmes purgatoires. J'étais une lectrice boulimique, je n'arrive plus à lire un chapitre d'un coup (et parfois même en "portionnant", ne n'y arrive pas du tout). Mon Monsieur m'a offert à Noël "the tales of Beedle the bard" dans une très jolie édition, pas moyen. C'est désespérant. Même un roman en français me pose problème. Je me dis qu'il n'y a qu'à attendre, cela passera. De temps en temps, j'ouvre un livre et essaie de lire, me forçant à chaque fois à aller un peu plus loin. Cela me manque et je comprends votre joie gourmande qu'est l'attente d'un nouvel ouvrage d'un auteur que vous aimez. Savourez cette friandise et prenez grand soin de vous.
Je vous embrasse.

Écrit par : Catherine | 29/09/2009

Ah ben voilà!!je pars au pys des teutons et que vois-t-y-je???un nouveau mössieur D'O pendant mon absence!!!! on peux vraiment pas faire confiance!!! je vais me précipitez le quérir......

je vous embrasse

Écrit par : boutfil | 08/10/2009

Pas d'affolement ! La parution est prévue pour mi-octobre... Vous avez tout le temps de repasser le linge des vacances en attendant la sucrerie ! Bises !

Écrit par : Catherine Voisin | 09/10/2009

Les commentaires sont fermés.