Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2009

FIRTH BIRTHDAY OF MY NERVOUS BREAKDOWN

ARBRE DE MON DEPENDANCE DAY 2003.jpg
ARBRE DE MON DEPENDANCE DAY 2003 LE CHIEN.jpg"MON INDEPENDANCE DAY". Première commémoration de ma chute brutale. Quand j'ai fait ce patchwork, tout en appliqué retourné, je croyais encore en la rémission. Je me disais que cela faisait un an que je pataugeais et que j'allais bientôt m'en sortir. C'était l'automne dans ma tête. Le chien : c'est moi. Une brave bête. J'attends. J'attends un prodige des petites fées qui sont dans l'arbre pour me sauver de cette déchéance d'un Moi piétiné, refoulé.
J'aime ce patchwork mural tout particulièrement pour ce qu'il représente. Parce que j'attends toujours, plus de 7 ans après, mais il n'y a plus de feuilles sur l'arbre, les yeux du chien sont plein de larmes et de doutes et je crains fort que les fées se soient en allées...
ARBRE DE MON DEPENDANCE DAY 2003 LES FEES.jpg

Commentaires

Oh non, les fées ne sont pas toutes parties. Ou bien alors c'est pour aller s'installer dans vos fils et aiguilles. Elles doivent se pencher sur votre épaule chaque fois que vous réalisez ces merveilles, et retenir leur souffle pour ne pas gâcher la magie de l'instant. Si elles ne sont plus dans l'arbre, c'est qu'elles sont bien chez vous, ces fées si timides qu'elles osent à peine se manifester, juste vous sourire silencieusement. Regardez mieux. Penchez vous sur vos ouvrages terminés. Ne reflètent-ils pas de délicats sourires de fées ?
Courage, Catherine, vos fées ne vous abandonnent pas. Je sais que c'est long, interminablement long. Que les améliorations ne semblent jamais solides, que les rechutes semblent toujours plus profondes. Je vis au quotidien ces attraits du gouffre, vers lequel il faut se battre pour ne pas glisser. Vous avez au moins ce pouvoir en vous d'exprimer ce que vous ressentez au travers de vos réalisations, je devrais dire vos oeuvres. Ce pouvoir, beaucoup doivent vous l'envier ; en tout cas, je vous l'envie.
Ecoutez les petites fées vous sourire en plissant les yeux.
Je vous embrasse

Écrit par : Catherine | 28/10/2009

Mon amie Catherine nous a envoyeé une news letter demandant d'aller vous voir elle disait avoir le souffle coupé et connaissant bien maintenant Catherine, je savais que ce serait magnifique, je me suis donc précipitée pour admirer car toujours en quête de beauté c'est ma thérapie la beauté...
Premier post une merveille mais un tel désarroi qui me serre le cœur d'autant plus que je l'ai tant ressenti ce désarroi !!!
No les bonnes fées ne sont pas parties elles veillent sur toi je dis tu... Elles sont là mais tu ne les vois pas ce sont elles qui guident tes mains comme des mannes célestes !!! Elles t'ont aussi guidée sur le net a créer ton blog elles te forcent a connaître d'autres personnes qui comme toi sont malades et luttent aussi pour leur survie... La beauté de tes créations c'est toi l'intérieur de toi ton corps souffre mais ton âme est intacte !!! Créer est non seulement un dérivatif mais le meilleur des médicaments !!!
Ce patch est une pure merveille et à lui seul plusieurs scéances de psychothérapie ! Le chien attend le retour de la santé mais il be sait pas encore combien la maladie même dans ce qu'elle a de pire peut être salvatrice ! Parfois nous ne sommes pas sur le bon chemin , nous croyons avoir une belle vie mais alors pourquoi tombons nous malades ? Le besoin de créer enfermé dans une autre vie il fallait bien qu'il ressorte !
Allez tu as de futures amies sincères ici sur les blogs des personnes qui viendront voir tes beautés parce que' elles aussi ont besoin de beau dans leurs vies !!! Une fenêtre ouverte sur le beau peut sauver des vies !
Je t'embrasse et te souhaite une belle am avec du soleil dans ce cœur blessé.
Mimie

Écrit par : Roseemimie | 29/10/2009

C'est BOUTFIL qui m'envoie, elle a bien eu raison, c'est beau ici !!!!

J'aime bien le petit chien

Écrit par : Minijupe | 02/11/2009

Les commentaires sont fermés.