Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2009

COLLECTION PRIVEE DE PATCHWORKS

J'espère de tout coeur que les articles qui suivent et vous montrent quelques uns de mes patchworks réalisés au cours de ces dernières années ne vous ennuieront pas. J'ai zappé volontairement les termes techniques pour ne vous laisser que "les images". Il n'est pas toujours aisé de dire ce que j'ai voulu signifier dans certains patchworks plus difficiles psychologiquement que d'autres... Mais lors d'une exposition, la quilteuse n'est pas toujours à côté de vous pour vous dire tout ce qui la motive dans une réalisation. Donc, place à votre imagination d'abord...

PATCH BLUE MOOD.jpg PATCH JUDAS.jpg                                                             PATCH SIGMUND.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

... Et me revient sans cesse cette "ritournelle" :

"Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard...

"Il n'y a pas d'amour heureux".

16:05 Publié dans PATCHWORK | Lien permanent | Commentaires (7)

FIRTH BIRTHDAY OF MY NERVOUS BREAKDOWN

ARBRE DE MON DEPENDANCE DAY 2003.jpg
ARBRE DE MON DEPENDANCE DAY 2003 LE CHIEN.jpg"MON INDEPENDANCE DAY". Première commémoration de ma chute brutale. Quand j'ai fait ce patchwork, tout en appliqué retourné, je croyais encore en la rémission. Je me disais que cela faisait un an que je pataugeais et que j'allais bientôt m'en sortir. C'était l'automne dans ma tête. Le chien : c'est moi. Une brave bête. J'attends. J'attends un prodige des petites fées qui sont dans l'arbre pour me sauver de cette déchéance d'un Moi piétiné, refoulé.
J'aime ce patchwork mural tout particulièrement pour ce qu'il représente. Parce que j'attends toujours, plus de 7 ans après, mais il n'y a plus de feuilles sur l'arbre, les yeux du chien sont plein de larmes et de doutes et je crains fort que les fées se soient en allées...
ARBRE DE MON DEPENDANCE DAY 2003 LES FEES.jpg

CARRES DE JARDIN

CARRES DE JARDIN.jpgRIEN d'extraordinaire dans cet assemblage élémentaire.

J'avais trouvé les panneaux charmants. Et le tissu à rayures matelas convenait bien à mes idées de simplicité. Les deux assemblés sont d'une grande fraîcheur.

A Catherine qui n'ose pas faire du patch, ce genre d'exercice est d'une grande accessibilité. C'est simple à monter, c'est joli à regarder.

Je connais des quilteuses de renom qui hurleraient à l'arrogance ! Heureusement elles ne viennent pas sur mon blog ! Nous nous sommes cotoyées plusieurs fois lorsque j'étais adhérente de la Haute Instance du Patchwork... je ne regrette rien.

ABRIS DE JARDIN

ABRIS DE JARDINS.jpgRIEN de très bouleversifiant dans ce mini-quilt de 90 cm x 90 cm si ce n'est le plaisir d'avoir tuer le temps un jour que je m'ennuyais ferme alors que j'étais en longue maladie.

C'est un jeu d'optique et une recherche de couleurs avant tout.

LOUISE

LOUISE.jpg
LOUISE détail.jpgMa mémé Louise est la seule grand-mère que j'ai connue. Elle est née en 1903 et elle nous a quitté en 1999, doucement, tranquillement, pleinement consciente, sa main dans celle de mon père, usée.
Ma mémé Louise n'a pas eu une vie particulièrement heureuse et calme. Elle faisait partie de cette génération de gamines nées en province que l'on expédiait à Paris comme bonne à tout faire dès l'âge de 14 ans (1917). La seconde moitié de sa vie fut plus calme, c'est à cette époque que je l'ai connue puisque je suis arrivée "au monde" (quelle expression stupide !) en 1962.
Je l'ai bien connue et beaucoup aimée puisque ma mère m'envoyait régulièrement et volontiers dans son village du Nivernais toutes les vacances de Pâques et tous les mois de juillet. J'ai sans doute passé là les meilleurs moments de mon enfance, bercée de tendresse.
J'ai fait ce patchwork en souvenir de ma grand-mère, les couleurs que j'ai utilisées sont celles qui règnaient dans sa chambre.

25/10/2009

QUELQUES RETROUVAILLES

GARDEN QUILT.jpg
"GARDEN QUILT"
Parce qu'il arrive un moment où il faut se mettre à ranger un immense foutoir occasionné par mes débordements "créatifs" d'une part, par la mise en forme d'une salle de bains qui n'attendait que ça depuis 5 ans,
j'ai retrouvé des patchworks que j'avais sagement rangé en attendant... quoi ? Je ne sais pas !
Je n'ai plus un mur "valide" pour accrocher mes trésors accumulés depuis 25 ans.
Il y en a déjà sur les lits, dans une autre maison qui se prête mieux à l'accrochage de ces monuments de tissus et comme, somme toute, je dois en posséder une bonne quarantaine... et bien certains quilts sont dans les placards. Eh  !
J'avais fait celui-là lorsque j'ai commencé à m'installer dans les Alpes de haute Provence pour y mettre les couleurs de la Provence et de la montagne (d'où le blanc que je n'utilise en général jamais mais symbolisait la neige au milieu des couleurs chaudes de la Provence)
Cette affaire mesure 190 cm par 1,60 de hauteur.
Il n'a jamais été accroché.
L'espace que je lui avais réservé est couvert de broderies...
On ne peut pas tout avoir !!
GARDEN QUILT Détail.jpg
Détail d'un bloc. Chaque bloc a pour centre un très joli motif lié au jardin.
PS : Y'a des blogeuses qui sont plus rapides que moi et qui écrivent des commentaires alors que j'en bave pour faire les articles !
Bises !