Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2009

JAMAIS DE BOL... VDM

lunettes.JPGLe 2 novembre je suis allée chez l'ophtalmo (je sais, vous vous en foutez), parce que je ne vois plus de près depuis déjà quelques années et plus de loin depuis cet été : le rêve quoi.

Il est pourtant reconnu compétent mon ophtalmo que je vais voir depuis des années, ainsi que le reste de mon livret de famille. L'a jamais fait de boulette...

MAIS, je n'ai JAMAIS de chance ! Au début j'ai eu du mal à m'y faire et puis avec l'âge et les affres à répétitions, je me contente de me dire que : "ça n'arrive qu'à moi, c'est normal". C'est d'ailleurs ce que pense mon entourage, sans se moquer même. Je suis du genre : "Y'a un trou sur le trottoir du boulevard Haussman, y'a 15.000 personnes qui le voient et qui passent à côté et y'en a qu'une qui tombe dedans : c'est moi." Ou un autre truc qui m'arrive souvent : je suis pressée de passer en caisse du supermarket parce que j'ai horreur de faire les courses. Je prends mon mal en patience en faisant la queue comme tout le monde. Mais pas comme pour tout le monde, quand mon tour arrive, c'est là qu'on change de caissière, qui va former une stagiaire et avec un peu de chance il va falloir changer le rouleau à tickets...". Vous voyez ce que je veux dire ?

Et ben pour l'ophtalmo c'est pareil : il me prescrit des lunettes progressives (logique) et je m'en vais chez un opticien pas de quartier mais qui se trouve dans une galerie marchande hyper fréquentée, je nomme : "la Générale d'Optique", chez qui nous allons régulièrement. Je me fous des montures, je prends ce qui plaît aux autres parce que je ne me regarde pas dans un miroir toute la journée et que je m'en fous pas mal. La très charmante opticienne (elle l'est vraiment), me bricole les verres en faisant des traits dessus, chauffe les branches, ajuste les pinces-nez et hop ! "Revenez dans une semaine ! "

Je reviendre donc une semaine après pour récupérer les lunettes miracle qui vont faire que je vais voir mieux. Enfin, à ce qu'il paraît... Ma charmante opticienne me colle les bésicles sur le nez, oh ! miracle ! je vois le fond du magasin... espoir ! Puis elle me tend une plaquette où sont écrits des textes inintéressants dans des polices différentes et de plus en plus petites... Oh ! désespoir ! Je ne vois rien. RIEN. Même pas les gros caractères... Blème ?

Faut vous habituer qu'elle dit ma Géraldine, cherchez l'endroit où vous pouvez lire en levant le menton. Je me désarticule les cervicales : RIEN. Le flou artistique total. Y'a du brouillard ? "C'est pas possible, qu'elle me dit, faites un effort...", ça fait déjà 10 minutes que ça dure le truc, je m'impatiente un tantinet. Alors pour montrer ma bonne volonté, je lève le menton, un bras, une jambe et je cherche avec un air totalement ahuri la bonne position pour lire. RIEN. Ma Géraldine s'agace.

Je pose la merveilleuse monture et je chausse mes lunettes "d'avant avec lesquelles je lis habituellement" et ça marche !

Ben voilà : ça n'arrive qu'à moi ça. L'ophtalmo a oublié de marquer la correction de près et les fabricants de verres ont fait des lunettes progressives sans... progression. Faut le faire non ? En cherchant dans l'ordi, ma nopticienne qui n'en revient pas, découvre mes anciennes corrections et se rend à l'évidence : je ne peux rien voir de près avec ces nouvelles lunettes.

Question : "ça arrive souvent ce genre de bévue (le mot est choisi hein ?) ?

Réponse : "non, une ou deux fois par an seulement, un ophtalmo a le droit de se tromper...". Certes !

Ben voilà : une ou deux fois par an et je suis dans le petit lot, comme d'habitude. Y'a des milliers de gens qui se font faire des lunettes dans cette boutique et une ou deux fois par an l'ordonnance est nulle et celui qui réalise les verres suit l'ordonnance débile.

Je suis reviendre la semaine suivante pour refaire un examen pour la vue de près, ça allait nettement mieux même si j'ai passé plus d'une heure à attendre qu'on s'occupe de mon cas.

Je suis reviendre encore la semaine d'après pour récupérer les lunettes conformes à ma vue et ben c'est pas gagné pour l'ajustage avec les verres progressifs... Je ne vais pas m'y faire, je ne vois rien, je ne suis jamais au bon endroit et je n'ai pas la journée entière pour trouver le truc, j'ai mille choses intéressantes à faire.

Conclusion : Il s'est passé un mois entre l'ordonnance et la délivrance. Les lunettes "merveilleuses" sont dans leur boîte et je retournerai en début d'année chez l'opticien me faire faire 2 paires de lunettes : une de près, une de loin.

VDM

Commentaires

Catherine, c'est toute une aventure, vos visites chez l'opticien ! :) Mes verres progressifs à moi sont parfaits, pas le moindre problème d'adaptation... Par contre je les enlève pour broder, je préfère.

Écrit par : Violette | 07/12/2009

Dans la série bienvenue au Club, j'ai aussi des verres progressifs, mais j'enlève mes lunettes et mets des "loupes" pour broder (j'ai plusieurs corrections sous la main, tout dépend de ma fatigue.
Parmi les blèmes rares, il y a les verres mal centrés... C'est arrivé à mon ex-mari qui se désolait de ne plus arriver à lire autant qu'avant jusqu'à ce qu'il montre ses lunettes à un autre opticien. Verdict, il ne pouvait effectivement rien y voir, le centrage était fait n'importe comment.
Comme ça arrive rarement, je vous signale le truc.. on ne sait jamais !

Écrit par : Catherine | 07/12/2009

Merci mesdames pour vos commentaires rassurants sur le port des lunettes progressives. Mon mari s'est cassé le coude l'an dernier, en descendant d'un trottoir en sortant du tribunal, les bras chargés de dossiers... un coude, ça ne se plâtre pas et il a enduré (nous aussi...) 7 semaines d'une atelle tout droit sortie de Startrek ! Je vais essayer de les mettre, mais sans conviction. Je constate que vous mettez toutes des "loupes" pour broder. Moi aussi. Donc... Je voulais surtout attirer votre attention sur le fait que je n'ai pas de bol !
Bises

Écrit par : Catherine de la montagne | 07/12/2009

progressifs aussi pour moi, je brode parfois avec, mais ça dépends un peu de mes zoiels... vous savez que j'ai fait une rupture de la rétine il y à 2 ans et parfois, il me faut des loupes......mais on s'y fait et c'est tout de même un certain confort, faut regarder où on met les pieds.......

d'ailleurs, à ce sujet, voir mon blog du jour....les grands esprits se rencontrent, mais c'est pas nouveau..nesce pas Catherine de la Montagne???????

Écrit par : boutfil | 07/12/2009

Les commentaires sont fermés.