Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2010

FAUT-IL PRIVATISER LA POSTE ?

VENDREDI 15 JANVIER, je découvre ça dans ma boîte à lettres :

LINVOSGES.jpg

Une lettre de Linvosges qui s'y prend à l'avance pour me souhaiter une bonne fête ! La lettre "destineo" est tamponnée du 23 OCTOBRE 2009...

Qu'est-ce qui s'est passé dans la nuit du 23 octobre 2009 au vendredi 15 janvier 2010 ?

Mystère... ...

L'adresse est exacte. Où cette lettre a t-elle pu se promener pour qu'un quidam écrive "FRANCE" sous la commune ? Mystère... Même pas le cachet de Libourne comme quoi la lettre a été perdue et retrouvée, non il semblerait qu'elle ait inlassablement voyagé pendant 3 mois. Pas un mot de la Poste ni du facteur pour expliquer ce léger retard. Prends le comme ça arrive et basta !

Alors, faut-il privatiser la Poste ? Je ne suis pas sûre que les naufragés usagers aient leur mot à dire.

Et si c'était une lettre des Impôts ? Qui aurait payé grassement les 10% de retard ? Parce que le bureau de poste local n'a même pas aposé son tampon dateur. Allez prouver quoi que ce soit !

Et vous comprenez, amies, pourquoi je tremble quand je fais voyager une petite gâterie brodée ?

Et tiens ! pendant que j'y pense ! Je n'ai toujours pas reçu mon "bon à pîquer contre la grippe H1N1" ! C'est ballot parce qu'avec le surplus de vaccins qui traîne, j'aurais été bonne citoyenne !!!

Vive la France ! Pays des libertés à tous les étages !

Commentaires

dans le même cadre, j'ai reçu ce matin une invitation du Maire de Paris m'invitant à boire un coup....le coup en question est passé depuis 6 jours.....
et en plus vous m'enlevez les mots ma chère amie, je voulais justement faire une note sur cette joyeuse plaisanterie......tant pis.....mais je vous embrasse!!!!!

Écrit par : boutfil | 18/01/2010

Il y a deux ou trois ans (me souviens plus.) mon ex-mari a reçu quelques jours avant son anniversaire, en avril, des marrons glacés postés pour Noël... et en Colissimo, s'il vous plaît ! J'ai déjà dû payer une majoration pour une facture arrivée avec plus d'un mois de retard. Et nous avons tous l'habitude de rentrer de vacances avant que les cartes, postées une dizaine de jours avant le départ, ne daignent arriver.
Les lettres et colis n'arrivent pas à l'heure, les trains ont du retard, les bus et les trams se font un malin plaisir de nous faire rater les correspondances.. C'est du pur hasard ou bien tous ces éléments de civilisation nous disent à leur manière de prendre le temps de vivre ?

Écrit par : Catherine | 18/01/2010

>> Catherine de Lyon
... "pour nous dire qu'il faut prendre le temps de vivre"...
C'est un bien joli concept qui résume le laxisme des entreprises publiques ou privées qui se disent de "prestation de services".
Prendre le temps de vivre, oui ! Mais cela signifie aussi qu'il ne faut pas avoir d'urgences (médicales, financières, sociales, etc...). Moi, je suis d'accord pour le retour aux relais de poste où l'on changeait de chevaux en cours de route pour acheminer le courrier... Mais pour une rage de dents, ou un accouchement, ou la paie, ou les impôts... je crois que nous n'avons pas le choix que d'être dans la spirale infernale. Et allez expliquer ça à un employé, voire son chef, que votre vie peut dépendre d'une lettre ?
Prenons le temps de vivre, en effet... mais respectons citoyennement nos engagements, quels qu'ils soient.
Avec toute ma gratitude pour avoir fait un métier social dans le privé où je ne me suis jamais autorisée à prendre le temps pour ne pas en faire perdre aux autres qui n'avait pas beaucoup de moyens d'attendre...

Écrit par : Catherine de la montagne | 19/01/2010

Je suis tout à fait d'accord avec vous. Ma dernière phrase était, je dois l'avouer, de la pure provocation. Nous ne sommes plus au temps des relais postaux, qui, eux, essayaient avec les moyens du bord d'aller au plus vite, de faire au mieux.
Les moyens, nous les avons. Les techniques aussi. Il semblerait que la volonté manque. Ou plus exactement que tout le monde s'en fout.
Dans bien des secteurs, j'ai l'impression que les gens se sont "déconnectés". Ils font leur petite parcelle de boulot, n'envisagent en aucun cas que cette parcelle fait partie d'un tout. Chacun son petit truc, et aucun sens du général. C'est peut être parce qu'en ce moment je suis hors du mouvement du fait de mon arrêt de travail. Chacun s'agite dans sa petite case à en perdre le sens du mouvement global. C'est un peu déconcertant. J'imagine que par moment, ces fourmis humaines se protègent comme elles peuvent et imposent leur rythme propre à leur petite case. Si chacun en fait autant... Eh bien ça donne par exemple des courriers qui arrivent avec trois mois de retard. Si c'est explicable, ce n'en est pas moins inexcusable.

Écrit par : Catherine | 19/01/2010

Les commentaires sont fermés.