Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2011

TU NE TUERAS POINT...

Alors qu'on vidange en ce moment l'étang de Lavaux-sur-Loire, je suffoque à la vue des commentaires laissés sur mon mini article concernant la petite Laetitia.

Je m'étais promise de ne plus mettre mes coups de gueule sur le blog parce que ça ne sert à rien. Je pourrais en écrire au moins un chaque jour tant les informations me font désespérer de l'humanité. J'ai été tellement indignée par cette sale affaire que je n'ai pas pu m'empêcher de faire un article. Je comprends que tout est la faute de Dieu. Dieu ? quel Dieu ?

J'aimerais savoir si la maman de Laetitia s'est écriée au vu du cadavre de sa fille : "Merci mon Dieu d'avoir sorti de l'étang ma fille chérie et de me la redonner en pièces détachées".

J'étouffe.

Dans la même lignée, j'espère que la justice des hommes sera clémente avec ce fils de Dieu à qui il ne faut pas en vouloir d'être un grand malade mental, récidiviste et incurrable, probablement envoyé par Dieu lui-même pour mettre la famille de Laetitia à l'épreuve... de la sainte destinée... dans un but... mystique ?

Faites donc abstraction de toute religion (je dis : toutes) et essayez d'avoir un raisonnement purement humain et réaliste. Ce n'est pas une fiction à la télé. Cessez de vous planquer derrière vos bréviaires pour ne pas ouvrir les yeux sur un monde déglingué dans lequel vous baignez jusqu'au cou (moi aussi bien sûr, mais sans le chapelet).

Pardonnez moi Seigneur de blasphémer virtuellement pendant que des parents pleurent de rage la plus que tragique disparition sanglante d'une jeune fille en fleurs.

et... "Allez, mon fils, vous réciterez 3 ave et 2 pater et vous serez absoud de vos pêchés".

TU NE TUERAS POINT... ... ... ... POINT.

Je ne répondrai à aucun commentaire là-dessus.

POINT.

 

Les commentaires sont fermés.