Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2011

PATCHWORKS EN PROJETS

L'avantage d'avoir un atelier est de travailler tous azimuts et à outrance, à la limite du déraisonnable... Fatigue assurée mais cerveau en ébullition alors comment faire ? On a qu'une vie et en plus on n'en connaît pas la durée ! Alors créons ! créons !

Voici un patch en cours qui tourne autour du temps qui tourne aussi inlassablement et pas toujours comme on voudrait. Le plus gros est réalisé dans l'idée, me reste à trouver un entourage qui me satisfera... épinglé au mur donc, PATCH TEMPS.JPGen attendant que l'ampoule s'allume !

Et puis un projet plein de charme qui me tenait à coeur depuis des années que j'ai dans mes réserves ce très joli tissu qui représente un abécédaire à mettre en valeur. Dommage que le tissu ne soit pas imprimé dans le droit fil et soit tout  bancal, ce qui ne facilite pas l'équerrage des carrés représentant les lettres. On se débrouille avec !

PATCH ABECEDAIRE 1.JPGPar contre je n'ai pas pu m'empêcher de reprendre encore et encore les tissus Lecien "le grand rose" que j'aime tant marier, même si les tons sont difficiles. Il ne me reste donc plus que 22 lettres à composer en paper piecing !

19:50 Publié dans PATCHWORK | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Le patchwork me laisse toujours perplexe, j'ai du mal à comprendre comment on peut combiner et assembler tous ces tissus pour en sortir un résultat graphique aussi spectaculaire... Pour moi c'est très surprenant !

Écrit par : Violette | 15/02/2011

MERCI à toutes d'avoir posé un regard positif sur mes travaux, c'est toujours très encourageant quand on est prête à tout lâcher...
Je ne vous oublie pas non plus en allant faire le tour de vos blogs et je crois que mon travail n'est pas meilleur que le vôtre mais nous nous comprenons sur ce terrain créatif. C'est énooorme.
Affectueusement,

Écrit par : Cath de la Montagne | 15/02/2011

Les commentaires sont fermés.