Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2011

BRODERIE CREWEL encore une fois !

0005.jpgJe recommande vivement ce livre exceptionnel sur la Crewel embroidery en vogue actuellement avec la peinture à l'aiguille. Je possède cet excellent livre depuis plusieurs années mais je ne m'étais pas donné la peine de le lire assiduement et voilà que je découvre ce matin en buvant mon café les origines tant mystérieuses de la broderie en question.

Petite leçon d'histoire donc !

Je cite l'artiste brodeuse :

"La broderie Crewel est une broderie d'origine anglaise mais elle apparaît également en Hollande et est souvent qualifiée de broderie Jabobéenne. Le terme "Crewel" désignait une laine peignée à deux fils qui donne des ouvrages lourds et où les points forment sur l'étoffe une surface épaisse.

Fort ancienne, elle était essentiellement employée en ameublement pour orner les tentures, les lits, mais l'exemple le plus célèbre en est certainement celui de la TAPISSERIE DE BAYEUX. (Eh ! oui Danielle !). Ce document unique du Moyen-âge, broderie de laine sur toile de lin, relate la conquète de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant (tout ça on le sait). Malgré son nom il ne s'agit pas d'une véritable "tapisserie".

Comme quoi il faut toujours tout lire même dans un livre de broderie !

Références du livre :  LA BRODERIE CREWEL - Les bases- de Jane RAINBOW aux éditions Didier CARPENTIER. (trouvable chez Amazon entre autre).

10/12/2010

ELLE A BRODE UTILE... si !

NAPPE 2010 A.jpgNAPPE 2010 B.jpgNAPPE 2010 C.jpg

Elle a brodé "utile" ! Une petite nappe carrée de 80cm de côté. Elle a brodé deux angles et une fleur au centre de la nappe. Et elle a TOUT brodé avec du mouliné chéri DMC. Si !

Gagnon, gageons que je ne vais pas tarder à avoir quelques commentaires caustiques sur la chose !

Elle a même tout fini et ouler la nappe. Ouh lala ! Quel exploit ! (qu'elle va me dire...).

Bises à toutes

07/12/2010

BRODER UN PLAID EN POLAIRE

Je n'ai rien inventé, ni l'eau chaude ni la marche arrière mais ça n'empêche que je ne savais pas comment faire pour broder les tissus "mous" sans que la broderie se déforme. J'ai trouvé la solution (c'est le cas de le dire) dans le dernier trésor des Editions de Saxe : Broder des plaids. Il faut intercaler du film soluble dans l'eau (lapsus ou recommandation ? ça ne marcherait pas dans un bon vieux Pauillac ? De toutes façons, ce serait sacrilège !). Alors j'ai découvert que ce film en question se vendait essentiellement en "petits bouts" au prix de l'once d'or au cours du jour...

Moi avoir très très bas débit sur Internet, mais moi avoir beaucoup beaucoup de patience pour vérifier si je ne me fais pas avoir en achetant au premier venu. Bingo ! J'ai trouvé LE magasin qui vent ce film soluble en rouleau de... 25 mètres par 60 cm de large à un prix qui me rendrait riche un instant si je débitais ce rouleau en morceaux ce 50cm x 70cm comme je l'ai vu chez les merciers du web !

Je suis entêtée, je vous l'ai dit et je ne le regrette pas. J'ai horreur d'avoir l'impression que je me suis faite avoir quelque part...

Alors voilà ce que je viens de broder dernièrement : un motif venu tout droit de Broderie Inspiration n°15 réalisé sur un plaid en polaire avec le fameux film soluble et... les fils de LAINE APPLETON (voir article suivant). Je trouve que c'est beau. (ça n'engage que moi).

PENSEE SUR POLAIRE 02.jpgTravail en cours de réalisation.

Point fendu essentiellement, point de feston, point de feuille, point de tige, point de noeud, point de bouclette etc...

Des pensées, des violettes (une pensée pour Violette, pas mal comme jeu de mots doux), des myosotis (forget me not) et quelques enjolivures.

Une fois terminé : c'est beau et ça se lave en machine. Si !

PENSEE SUR POLAIRE 03.jpg

 

Ravie de vous présenter ça.

FALL IN LOVE OF...

Il me manquait quelque chose que je n'arrivais pas à définir en regardant avec délice les livres de Crewel Embroidery, ceux de M. STEVENS (hommages merveilleux à la nature) et le magazine incontournable INSPIRATION édité en Australie et dont nous n'en héritons que quelques bribes dans BRODERIE INSPIRATION...

C'est parce que je ne regardais pas les légendes des fils  utilisés... allergique que je suis aux DMC que je n'utilise que par défaut, ou pour la broderie utile (Ah ! Ah !) ou de toutes façons à mes goûts et mes couleurs.

Bref ! C'est en achetant le livre sur les PLAIDS BRODES des Editions de Saxe que m'est venue la révélation : LES FILS utilisés. Et c'est comme ça que j'ai découvert la LAINE A BRODER APPLETON et la LAINE CASCADE HOUSE.

APPLETON FILS 01.jpgAPPLETON FILS 02.jpg

 

 

 

 

 

 

Je ne vous montre que quelques laines APPLETON pour vous mettre en appétit.

Voilà ce qui manquait : ça. Et ça fait toute la différence. Cette laine à broder est en 2 brins torsadés, unis et rangés en palette de couleurs qui vont parfois jusqu'à 9 nuances dans la même couleur. UNIQUE ! Cette petite merveille nous vient du UK et se travaille comme n'importe quel fil, même pour les points dits "spéciaux" employés en Crewel. (Pour les amoureuses du Point de POSTE : pas de problème du tout : ça marche très bien !).

J'ai fait le tour de la planète pour trouver les fils APPLETON et les superbes dégradés CASCADE HOUSE qui eux, viennent d'AUSTRALIE et ne sont absolument pas distribués en dehors de l'Australie, de la Nouvelle Zélande et... du Mexique (?!). Personne en Europe n'a eu la moindre idée de s'approvisionner de ces fils merveilleux, cités sans cesse dans le magazine Broderie Inspiration... magazine Australien... Evidemment ! Le dollar australien nous étant favorable pour le moment, j'ai trouvé sans peine une mercerie sur le Web pour fondre devant le nuancier de ces fils extraordinaires. Croyez-moi, un colis venant d'Australie vers la France va plus vite qu'un colis de Lille à Roubaix... Et quelle gentillesse ! Vraiment un bon moment de bonheur.

Pour les APPLETON, même si la £ nous est également favorable, je ne les ai pas acheté au Royaume Uni mais en Italie, chez l'incomparable CASA CENINA qui les revend beaucoup moins chers que sur leur lieu de fabrication... Les mystères de l'International Marketing me dépassent. Mais rien que pour vous mettre dans le bain des dégradés des palettes de couleurs, allez chez CASA CENINA et admirez les 900 couleurs que vous proposent les laines APPLETON.

PENSEE SUR POLAIRE 01.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moi qui suis toujours à la recherche de nouveautés (qui n'en sont pas) je reconnais avoir été au comble de ma joie en cherchant et trouvant ces laines qui font toute la différence dans la broderie, au même titre que la soie et autres marques que DMC...

Merci de m'avoie lue... ça vous a plu ?

27/06/2010

2010... 8 ANNEES...

8 ANS 2010.jpgJe n'ai pas brodé utile, presque comme d'habitude... mais thérapeutique.

S'cuse Danielle !

Pour ceux qui ont suivi depuis le début, ils savent que tous les ans je marque le "coup" de ce que je me suis pris sur la tête le 4 juillet 2002.

J'ai une semaine d'avance... Mais ça ne change rien aux problèmes de fond. J'ai calculé que j'avais gobé plus de 20.000 gélules en 8 ans... ça ne me fait pas rêver et tant que durera ce cauchemar invisible pour les autres : je marquerai le coup. A cent ans et 3 dimanches : j'arrêterai.

L'an passé j'avais brodé un rosier arbuste avec du ruban de soie dégradé du gris pâle au noir plus profond. J'aime passionnément les roses - le Petit Prince était fasciné par la sienne - mais elles ont des épines pour se défendre. Qui n'a jamais mordu dans une prunelle avant les premieres gelées et ne se souvient pas de l'âpreté du jus qui tétanise quelques instants la bouche ? Tout est fermé, bloqué dans cette broderie, juste un petit passage au-dessus des grosses roses où je voudrais bien pouvoir me faufiler. Pas de hasard dans la composition. On retrouve même les couleurs de mes chères rations de survie : le vert et le blanc pour le Proz____, le rose pour le Tranx____ et le rouge bordeaux pour le Prothia____.

J'ai bidouillé ça sur de l'Aïda 7 points, je ne me sentais pas de broder dans du lin 14 fils, j'ai les yeux qui me lâchent doucement mais sûrement. C'est donc du point de croix xxxxx ! Pour les fils, alors comme d'habitude, si je devais faire un "kit" de cette broderie, ce serait à s'arracher les cheveux ! Y'a du DMC, pour sûr ! mais aussi des Carrie's Creation, des HOE (éh éh !) et pour réaliser les prunelles à mon goût j'ai couplé un mouliné DMC noir avec un fil de lin bleu étrange de Steff Francis, il me fallait des ombres différentes.

Les néophytes diront : "bravo pour la composition !" , je les remercie d'avance... les expertes diront : "ouais, bof, y'a mieux", je partage d'avance leur point de vue !

Les "copines" y verront tout ce qu'il faut comprendre. Je leurs dit MERCI d'avance et encore MERCI de me suivre.

Ah ! j'oubliais le truc indispensable dont je me fous totalement quand je brode : les dimensions finies : 24 cm x 29 cm. C'est dans un cadre en joli bois brun avec les autres années. Voilà pour cette broderie "annuelle".

Demain il fera jour et je ne sais pas si du patchwork ou de la broderie, je vais mettre une "oeuvre" en route. Je me suis offerte des fils vraiment superbes et jamais vus chez Sylvie Delattre, pour le moment je les regarde et je me demande bien ce que je vais pouvoir en faire, parce qu'il y a du beau à faire avec. Pour le patch, je ne me soucie guère, les rayons sont pleins de tissus qui me tendent les bras !

Et pour finir :  cette ravissante phrase d'Olivier de Kersauzon, aussi solitaire sur mer que moi en montagne : "Arrêtez de me suivre, je suis perdu !".

Bises à mes fidèles et le bonjour à toutes les blogueuses qui passeront par là.

29/05/2010

INSPIRATION RONSARD

PIERRE DE RONSARD 2010 B.jpgLe coquin Pierre de Ronsard s'est vu attribuer une merveilleuse rose devenue très en vogue par les temps qui courent alors que j'ai eu un mal de chien à me procurer ce fabuleux rosier grimpant lors de "sa sortie".

La rose correspond bien à l'époque avec ses milles pétales qui font penser aux mille froufrous des damoiselles de l'époque. Froufrous qu'il fallait effeuillés pour atteindre son but... Rien à voir avec le kikini et les seins nus d'aujourd'hui !

Je m'étonne toujours que l'on fasse apprendre aux gosses de primaire cette charmante poésie libidineuse à souhait à des enfants qui n'ont que de la tendresse dans les yeux et le coeur pour la réciter sans comprendre une seconde de quoi il s'agit ! Enfin, France Gall chantait les "sucettes à l'anis" avec une innocence qui rendait encore plus salaces les paroles de cet enfoiré de Gainsbourg ! (Et elle n'était plus en primaire... comme quoi !)

Ce merveilleux bouquet provient de mon jardin "d'en bas" et m'a été apporté par mon époux dans mes montagnes. Et puis j'ai eu envie de brodailler un peu et je me suis prise à broder des roses ! Sacré Ronsard va ! Mon seul regret est de travailler sur de la toile Aïda 7 parce que mes yeux ne s'y retrouvent guère dans la toile de lin tant aimée. Je dors peu et mal, donc je ne vois pas clair.

MAI 2010.jpgJe renoue donc avec les petites croix.

Je travaille au gré de mes envies, sans modèle pré-établi. On verra bien le résultat ! C'est comme ça que j'aime broder ! Et puis je mélange tous les fils comme toujours, du DMC (gnagnagna), des HOE (bonheur !) et des Gentle Art pour le moment.

La suite ? je ne la connais pas. J'essaierai de vous montrer ça... lol

Et à la question qui tue : "A quoi ça va servir ???"...

... et ben... à rien !

Juste à me faire plaisir, na !