Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2010

AU DEPART : UNE BRICOLE

Vous avez tous et toutes des passages à vide. Vous savez ce que c'est quand on a envie de tout et de rien et qu'on a surtout une grosse flemme et du vague à l'âme... (mais j'ai pas le droit d'en parler sur le blog).

Alors l'autre jour que j'étais "en bas", j'ai pris un bout de tissu à patch et je me suis dis que j'allais m'entraîner à nouveau à bien faire le point de poste pour faire une jolie rose bien construite.

L'acquisition donne du plaisir. Alors j'ai fait quelques roses avec des perlés HOE et puis comme je n'avais vraiment RIEN envie de faire, j'ai brodé tout l'intérieur du cercle... 15 roses, une trentaine de boutons et je ne sais pas combien de feuilles ! Et quand j'ai enlevé le tambour, ça a donné ça :LES ROSES.jpg  

J'en connais une qui va encore me dire : "Et ça va servir à quoi ça ma bonne dame ?"!!!

Et bien une idée marrante a germé dans ma petite tête : broder un jardin à la française dont les roses seraient le centre...

J'ai dessiné la maquette :

LE PLAN.jpg

Je vais essayer d'aller au bout de ce projet qui ne servira à rien sinon à être regardé dans un cadre ! Je suis devenue accro du point de poste alors je vais essayer de caser quelques lavandes et quand même d'autres fleurs et pourquoi pas des légumes comme dans les jardins de roy ? Je vais voir ça au fur et à mesure et si ça vous intéresse un tantinet je vous montrerais la progression...

A+

18/01/2010

3 PETITES FLEURS ET PUIS S'EN VA !

Depuis début décembre j'ai deux patchworks en route mais les vacances sont arrivées avec le livret de famille au complet et il a donc fallu ranger les patchs pour laisser libre la pièce commune. Alors comme je ne pouvais pas bidouiller mes tissus, j'ai brodé de l'inutile (hein Danielle ? !!!) avec des cotons teints à la main de "Carrie's Creation" que la si sympathique Christinne Polly m'avait offerts avant de fermer son site que j'appréciais beaucoup.

Rien de bien compliqué, des fleurs, toujours des fleurs mais je n'ai pas pu m'empêcher d'en faire un montage patchwork, avec une couche de molleton entre les deux tissus parce que ce grand rectangle peut se refermer pour faire une pochette format enveloppe carrée...Un peu de fantaisie de nuit pas !

Je vous la montre en long en large mais pas en travers !

0001 C.jpg0001 A.jpg0001 E.jpg0001 B.jpgJ'ai adoré les couleurs de ce fil et je me suis bien amusée à utiliser les différents tons en les brodant différemment pour obtenir de multiples résultats pour chaque fleurs.

La clotûre est brodée avec un mélange de 3 moulinés marrons DMC et les herbes avec 2 verts DMC différents.

Le tissu du haut et du bas de l'ensemble est un tissu japonais que j'ai depuis longtemps et dont je ne me lasse pas, l'autre, au milieu, est un Moda américain, of course !

Voilà, c'était mon travail de ces dernières semaines en alternance avec les patchs dont je vous en montrerai un bientôt puisque je dois le terminer pour l'anniversaire de mafillechéried'amour.

13/10/2009

J'SAIS QU'IL Y A DES MORDUS DU DETAIL...

FROUFROU EN COURS GROS PLAN.jpgQuasiment à taille réelle.

Cela vous convient-il amies ?

L'ai-je bien brodé ?

Et... que du DMC hein !

Bises

BOUT DE BOUTIS

BOUTIS CARRE SEPT 2009.jpgAprès une première expérience de découverte, j'ai voulu voir si j'avais tout bien compris...

Y'a des gens comme ça !

J'ai donc fait ce joli modèle pioché dans un des livres des Editions de Saxe de qui je devrais recevoir des bons de réduction à foison pour fidélité !

L'ensemble brodé mesure 18 cm x 18 cm. Petit, me direz-vous ! Bien loin d'un dessus de lit ! Oui, oui ! Je n'en voulais pas plus, j'avais plein d'idées de création en cours (voir plus haut)...

Seule dérogation à la rigueur ancestrale de l'exercice de boutis provençal : le fil pour faire les petits points; j'ai voulu utiliser un unifil dégradé de lin de Stef Francis, c'est moins monotone... !!!

Clin d'oeil à Christine Polli dont je n'ai plus de nouvelles.

Bon, je ne dis pas que je suis devenue une "pro" du boutis, mais je voulais savoir : je sais.

Ma curiosité est comblée. De là à atteindre la perfection... Je ne prétends rien !

Et l'éternelle question ? Qu'est-ce que je vais en faire ?

L'éternelle réponse : je ne sais pas.

Amies blogueuses, merci de vos commentaires.

19/09/2009

BOUTIS - première expérience

BOUTIS PREMIER.jpgJ'ai commencé à m'intéresser au travail de la broderie fin 2004. J'ai commencé évidemment par le point de croix avec de la toile Aïda et des moulinés DMC. Je suis rapidement venue aux toiles de lin de différents tissages et aux fils de soie de Gloriana que j'ai tant aimé.

Puis toujours curieuse et facilement lassée, je suis partie à la recherche d'autres broderies, leur histoire, leur technique etc...

Et j'ai découvert tout un monde merveilleux en exécutant du Hardanger, la crewel embroidery, la broderie suédoise, la broderie au ruban de soie, la broderie traditionnelle et sa myriade de points incroyables, et j'en passe et des meilleures !

Le BOUTIS m'a toujours intriguée. J'appréciais le travail sans en connaître la technique. Et bien c'est fait, maintenant je sais comment ça marche comme disait Michel Chevalet...

Cette exécution de 31 cm x 31 cm ne sera certainement pas du goût des puristes mais c'est un premier exercice avec comme professeur un magazine de patchwork pour la technique et des motifs piochés ça et là et exécutés au fur et à mesure. Je n'avais pas fait de dessin préalable (pour ne pas m'effrayer) sur toute la surface de la batiste. Je me suis donc retrouvée dans l'impossibilité de réaliser les "cording" ou "couloirs" puisque j'avais déjà tout rembourré.

Je m'étais procuré le matériel de base : les aiguilles impressionnantes, la mèche, le coton N°8 et le poinçon... et vas-y comme je te pousse.

Personnellement, je me flatte de m'en être sortie à peu près bien. J'avais l'habitudes des petits points lors du matelassage de mes patchworks, donc cette étape était bien acquise. Ce qui m'a posé le plus de difficulté est le rembourrage des "masses" avec la mèche... J'ai développé des trésors d'imagination pour trouver les outils adéquats (oui, je sais, le petit bâtonnet de buis, mais je n'avais pas !). Finalement j'ai trouvé ma vitesse de croisière et je me suis laissée aller à décliner d'autres motifs, le premier étant le papillon en haut à gauche.

C'est comme tout : quand on a compris la technique : ce n'est pas sorcier ! Je pousserais même le bouchon jusqu'à dire que j'ai éxécuté des broderies autrement plus compliquées. Mais là n'est pas l'essentiel. Le plus important était de satisfaire ma curiosité et tenter d'ajouter une corde à mon arc de brodeuse en tous genres. J'ai réalisé cette "chose" en une semaine en commençant avec les mains moites et en terminant tranquillement installée et rassurée !

Allez ! Quelques détails... mais rien de prodigieux, certes !

BOUTIS PREMIER OISEAU.jpg

BOUTIS PREMIER BOUQUET.jpgBOUTIS PREMIER COURONNE.jpg

04/09/2009

Pour GRIOTTES de Linvosges

Danielle dit toujours qu'il "faut broder utile" !

Alors, pour accompagner mes très jolis draps "Griottes" de Linvosges (qui n'ont de griotte que les couleurs et pas les motifs) j'ai terminé cette enveloppe de coussin dont j'ai emprunté le dessin à "Broderie Création n° 28, broderie hongroise).

Un régal. La broderie hongroise ne se brode qu'avec du passé plat... mais comme je n'aime pas la monotonie, j'ai quand même glissé quelques points dits "spéciaux". Je n'ai travaillé qu'avec du DMC (gnagnagna) entre 2 et 6 fils en fonction du relief souhaité.

Je me suis largement autorisée à y mettre mes couleurs en restant uniquement dans les rouges avec le 902 + 777 + 498 + 304 + 321 + 817 +151. Petite remarque au passage : lorsque j'ai lavé dans les règles de l'art la chose terminée, le 321 a légèrement bavé alors que DMC est réputé pour ne pas déteindre... ... ...

Certaines d'entre vous me demandent où en est la nappe aux pois de senteur... et bien je pense qu'elle sera terminée pour l'été prochain parce que je ne bois plus mon café dehors et que j'ai plein d'autres projets dont une autre housse de coussin que je suis entrain de broder pour accompagner cette fois des draps nommés "frou-frou" de Linvosges bien sûr, teints en vieux rose victorien... comme j'aime.

Sur ce, ayez la bonté de ne pas me demander comment je vais parce que je vais mal et que ce n'est pas sur le blog que j'en parlerais.

A toutes les brodeuses, à tous les visiteurs, je vous souhaite un agréable moment à lire cette note.

GRIOTTES DETAIL.jpgGRIOTTES COUSSIN.jpg