Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2009

UN ESPOIR...

IMPROBABLE.JPG"On devrait toujours être légèrement improbable".

Oscar Wilde

20/04/2009

J'SUIS FATIGUEE...

Femme épuisée.JPGJe m'étiole, je me disperse, je me ventile (façon puzzle). J'suis fatiguée.

Fatiguée du temps qui n'en finit pas d'être à la pluie et à la grêle; fatiguée d'avoir mille choses en tête et de ne rien avoir envie de faire; fatiguée d'attendre depuis 5 heures que mon putain d'ordinateur ait fini sa mise à niveau de l'antivirus et me freine un maximum dans toutes mes pages internet alors que je rame déjà à cause de l'ultra-bas-débit; Fatiguée à l'idée de tout ce que je dois planter dans mon jardin et de ne pas pouvoir le faire et me dire que je vais manger des pommes de terre nouvelles fin août... si tout va mieux;

Fatiguée de broder, fatiguée de dessiner, fatiguée de m'occuper de la maison, du chien, du chat.

Fatiguée de me poser la question perpétuelle de savoir si on me prend pour une andouille ?

J'suis fatiguée,

Et vous ? ça va ?

31/03/2009

ça s'invente pas ! ça se vit !

poisson d'AVRIL.JPGDemain c'est le 1er avril... le jour des "poissons d'avril !" quoi !

Ben moi j'ai rendez-vous chez mon psy demain... Tu parles d'un poisson d'avril !

Pour ceuss qui prendraient le train en route, je vais chez le psy parce que je ne suis pas malade, c'est les Zôtres.

J'espère que le psy ne va trop faire tanguer le bocal, parce qu'il n'y a que là-dedans que je suis à peu près étanche...

Et pour parfaire la bonne blague : je suis née sous le signe des poissons... Etonnant non ?

27/03/2009

PAS TERRIBLE LA SEMAINE...

LAPIN CREME COUCHE.jpgJe ne me suis pas trop manifestée cette semaine. Beaucoup trop de larmes.

Gros coup de blues : l'actualité me démoralise, la façon dont on la traite aussi. Soucis financiers qui commencent à se faire sentir avec le merdier général la crise même si je ne suis pas dans une situation désespérée. Ma fille chérie qui recommence à stresser à fond parce qu'elle a oublié d'être idiote...

Et puis le psy kidi que le printemps rajoute une couche de vernis sur les dépressifs...

Alors on ne m'a pas beaucoup vu dans Castellanne, je suis restée à ma maison, dans mon oeuf, à l'abri avec la ferme lucidité d'être totalement vulnérable.

On va où ? C'est quoi la suite ? C'est quand qu'on se repose les méninges ?

 

 

COMME UN VOLEUR

Un matin tout sera fini. Je n'en saurais rien peut-être

Ce sera fini pour moi de savoir et d'ignorer. Fini d'en rire et d'en pleurer

Un matin que je ne sais pas me donnera des yeux de pierre

Qui reconnaîtra la statue dont le sourire inattendu évoquera d'anciens départ ?

Je sais qu'un matin tout s'arrêtera

Ce sera la paix

Ce sera la guerre

Je ne saurai pas.

(Bernard Dimey - Kermessees d'antan)

MOUTON NOIR.jpg
On m'a longtemps surnommé "le mouton noir" - the black sheep - Pourquoi ?

25/02/2009

MORNING BLUES

VERDON 24 02 09 0002.jpgCe matin , je me suis réveillée à 6h45. Pourquoi faire ?

Coup de blues dans les chaussons. J'avais un pamplemousse dans l'estomac et l'estomac au niveau des amygdales. Pas glop.

La maison endormie, le gel dans le jardin, moins 6°, le soleil sur les montagnes... motivation : zéro. J'ai ranimé le feu, j'ai bu un café dans mon fauteuil en regardant le paysage. RIEN. Motivation : zéro pointé.

Alors j'ai sauté dans mes chaussettes et je suis partie à Castellane voir le Verdon. La nature me rassure. Tout est beau au petit matin, mystérieux, brumeux, fougueux, glacial... Juste un chat roux et un chien dans les rues désertes de l'aube se levant sur la province montagnarde.

J'ai traîné mes bras ballants sur le pont et j'ai photographié le Verdon. C'est beau à chialer. J'ai pleuré. J'vais pas bien et je ne sais même pas où je vais. Je suis restée un bon moment à regarder couler l'eau furieuse depuis le pont. Je me suis offerte le luxe de traverser le pont pour voir l'eau en amont et en aval.

Puis je suis allée boire un mauvais café comme je les aime au bistro où les "anciens" étudient la page des courses avec force commentaires à voix haute. Même pas envie de rire de leurs âneries.

Puis je suis sortie au soleil, il gelait encore. Je me suis assise sur un banc public, à côté du chat roux qui ne demande que des câlins. Je lui ai parlé, je l'ai gratouillé. On est resté comme ça au moins une demie heure tous les deux.

Plouf plouf...

 

 

02/02/2009

IL N'Y A PAS D'AMOUR HEUREUX

aragon_man_ray.jpgBRASSENS.gifIL N'Y A PAS D'AMOUR HEUREUX

(paroles de Louis Aragon chantées par BRASSENS)

  • Rien n'est jamais acquis à l'homme. Ni sa force
  • Ni sa faiblesse ni son coeur. Et quand il croit    
  • Ouvrir ses bras son embre est celle d'un croix 
  • Et quand il croit serrer son bonheur il le broie 
  • Sa vie est un étrange et douloureux divorce    

Il n'y a pas d'amour heureux

  • Sa vie elle ressemble à ces soldats sans armes
  • Qu'on avait habillés pour un autre destin          
  • A quoi peut leur servir de se lever matin          
  • Eux qu'on retrouve au soir désarmés incertains
  • Dites ces mots ma vie et retenez vos larmes    

Il n'y a pas d'amour heureux

  • Mon bel amour mon cher amour ma déchirure            
  • Je te porte dans moi comme un oiseau blessé             
  • Et ceux-là sans savoir nous regardent passer             
  • Répétant après moi les mots que j'ai tressés              
  • Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent    

Il n'y a pas d'amour heureux

  • Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
  • Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson            
  • Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson         
  • Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson      
  • Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare             

Il n'y a pas d'amour heureux

  • Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur    
  • Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
  • Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri    
  • Et pas plus que de toi l'amour de la patrie  
  • Il n'y a pas d'amour qui  ne vive de pleurs 

Il n'y a pas d'amour heureux

Mais c'est notre amour à tous les deux

 

Merci à Aragon et Brassens d'avoir si bien parlé d'amour. Cette chanson je la fredonne souvent, surtout ces deux phrases qui résument si bien la vie : "le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard" et "il n'y a pas d'amour heureux". Ma fille rouspète souvent quand elle m'entend susurrer ces belles paroles parce qu'elle sait que tout ça est  bien vrai mais qu'il faut faire avec. N'empêche... J'ai mal...