Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2010

FAUT-IL PRIVATISER LA POSTE ?

VENDREDI 15 JANVIER, je découvre ça dans ma boîte à lettres :

LINVOSGES.jpg

Une lettre de Linvosges qui s'y prend à l'avance pour me souhaiter une bonne fête ! La lettre "destineo" est tamponnée du 23 OCTOBRE 2009...

Qu'est-ce qui s'est passé dans la nuit du 23 octobre 2009 au vendredi 15 janvier 2010 ?

Mystère... ...

L'adresse est exacte. Où cette lettre a t-elle pu se promener pour qu'un quidam écrive "FRANCE" sous la commune ? Mystère... Même pas le cachet de Libourne comme quoi la lettre a été perdue et retrouvée, non il semblerait qu'elle ait inlassablement voyagé pendant 3 mois. Pas un mot de la Poste ni du facteur pour expliquer ce léger retard. Prends le comme ça arrive et basta !

Alors, faut-il privatiser la Poste ? Je ne suis pas sûre que les naufragés usagers aient leur mot à dire.

Et si c'était une lettre des Impôts ? Qui aurait payé grassement les 10% de retard ? Parce que le bureau de poste local n'a même pas aposé son tampon dateur. Allez prouver quoi que ce soit !

Et vous comprenez, amies, pourquoi je tremble quand je fais voyager une petite gâterie brodée ?

Et tiens ! pendant que j'y pense ! Je n'ai toujours pas reçu mon "bon à pîquer contre la grippe H1N1" ! C'est ballot parce qu'avec le surplus de vaccins qui traîne, j'aurais été bonne citoyenne !!!

Vive la France ! Pays des libertés à tous les étages !

25/12/2009

LA DONDON DODUE

dondon dodue.JPG
Vous n'en n'avez pas marre de la voir celle-là ? Moi si !
ça fait des semaines et des semaines qu'elle nous hante tous les jours sur notre blog préféré,
Saint Hautetfort, ne pourrais-tu pas nous mettre quelque image plus romantique ?
C'était le coup de gueule de Noël
Merci Haut et Fort...

07/12/2009

JAMAIS DE BOL... VDM

lunettes.JPGLe 2 novembre je suis allée chez l'ophtalmo (je sais, vous vous en foutez), parce que je ne vois plus de près depuis déjà quelques années et plus de loin depuis cet été : le rêve quoi.

Il est pourtant reconnu compétent mon ophtalmo que je vais voir depuis des années, ainsi que le reste de mon livret de famille. L'a jamais fait de boulette...

MAIS, je n'ai JAMAIS de chance ! Au début j'ai eu du mal à m'y faire et puis avec l'âge et les affres à répétitions, je me contente de me dire que : "ça n'arrive qu'à moi, c'est normal". C'est d'ailleurs ce que pense mon entourage, sans se moquer même. Je suis du genre : "Y'a un trou sur le trottoir du boulevard Haussman, y'a 15.000 personnes qui le voient et qui passent à côté et y'en a qu'une qui tombe dedans : c'est moi." Ou un autre truc qui m'arrive souvent : je suis pressée de passer en caisse du supermarket parce que j'ai horreur de faire les courses. Je prends mon mal en patience en faisant la queue comme tout le monde. Mais pas comme pour tout le monde, quand mon tour arrive, c'est là qu'on change de caissière, qui va former une stagiaire et avec un peu de chance il va falloir changer le rouleau à tickets...". Vous voyez ce que je veux dire ?

Et ben pour l'ophtalmo c'est pareil : il me prescrit des lunettes progressives (logique) et je m'en vais chez un opticien pas de quartier mais qui se trouve dans une galerie marchande hyper fréquentée, je nomme : "la Générale d'Optique", chez qui nous allons régulièrement. Je me fous des montures, je prends ce qui plaît aux autres parce que je ne me regarde pas dans un miroir toute la journée et que je m'en fous pas mal. La très charmante opticienne (elle l'est vraiment), me bricole les verres en faisant des traits dessus, chauffe les branches, ajuste les pinces-nez et hop ! "Revenez dans une semaine ! "

Je reviendre donc une semaine après pour récupérer les lunettes miracle qui vont faire que je vais voir mieux. Enfin, à ce qu'il paraît... Ma charmante opticienne me colle les bésicles sur le nez, oh ! miracle ! je vois le fond du magasin... espoir ! Puis elle me tend une plaquette où sont écrits des textes inintéressants dans des polices différentes et de plus en plus petites... Oh ! désespoir ! Je ne vois rien. RIEN. Même pas les gros caractères... Blème ?

Faut vous habituer qu'elle dit ma Géraldine, cherchez l'endroit où vous pouvez lire en levant le menton. Je me désarticule les cervicales : RIEN. Le flou artistique total. Y'a du brouillard ? "C'est pas possible, qu'elle me dit, faites un effort...", ça fait déjà 10 minutes que ça dure le truc, je m'impatiente un tantinet. Alors pour montrer ma bonne volonté, je lève le menton, un bras, une jambe et je cherche avec un air totalement ahuri la bonne position pour lire. RIEN. Ma Géraldine s'agace.

Je pose la merveilleuse monture et je chausse mes lunettes "d'avant avec lesquelles je lis habituellement" et ça marche !

Ben voilà : ça n'arrive qu'à moi ça. L'ophtalmo a oublié de marquer la correction de près et les fabricants de verres ont fait des lunettes progressives sans... progression. Faut le faire non ? En cherchant dans l'ordi, ma nopticienne qui n'en revient pas, découvre mes anciennes corrections et se rend à l'évidence : je ne peux rien voir de près avec ces nouvelles lunettes.

Question : "ça arrive souvent ce genre de bévue (le mot est choisi hein ?) ?

Réponse : "non, une ou deux fois par an seulement, un ophtalmo a le droit de se tromper...". Certes !

Ben voilà : une ou deux fois par an et je suis dans le petit lot, comme d'habitude. Y'a des milliers de gens qui se font faire des lunettes dans cette boutique et une ou deux fois par an l'ordonnance est nulle et celui qui réalise les verres suit l'ordonnance débile.

Je suis reviendre la semaine suivante pour refaire un examen pour la vue de près, ça allait nettement mieux même si j'ai passé plus d'une heure à attendre qu'on s'occupe de mon cas.

Je suis reviendre encore la semaine d'après pour récupérer les lunettes conformes à ma vue et ben c'est pas gagné pour l'ajustage avec les verres progressifs... Je ne vais pas m'y faire, je ne vois rien, je ne suis jamais au bon endroit et je n'ai pas la journée entière pour trouver le truc, j'ai mille choses intéressantes à faire.

Conclusion : Il s'est passé un mois entre l'ordonnance et la délivrance. Les lunettes "merveilleuses" sont dans leur boîte et je retournerai en début d'année chez l'opticien me faire faire 2 paires de lunettes : une de près, une de loin.

VDM

09/10/2009

FEMME DU XXIème siècle

Styles de vie et Cultures 27590.jpgJ'voudrais rendre hommage à l'émancipation de la femme... qui en dehors de tous les faits sociaux-culturels, politico-historiques que nous connaissons toutes et tous... m'a permis aujourd'hui :

De rester en pyjama toute la journée,

De vider le cendrier de la cheminée et d'allumer le feu,

De poser du carrelage dans la salle de bains,

De faire un peu de patchwork,

De vider et remplir le lave-vaisselle,

D'essayer d'appeler Orange pour des problèmes de débit sur Internet, sans jamais les avoir,

D'étendre une lessive (merci : on ne va plus au lavoir...)

De donner à manger au chien et au chat,

De regarder Hercule Poirot pour la Xème fois,

De passer l'aspirateur dans la maison,

D'oublier d'emmener le chien chez son coiffeur,

De me faire un repas à midi, constitué de céréales parce que pas le temps,

D'avoir ma fille et mon mari au téléphone pour tous les problèmes,

D'avoir une flemme terrible sur le soir et un mal de dos insoutenable mais je sais où sont les paracétamol et je me soigne... Pour autre chose aussi d'ailleurs...

Bref : Ce que les femmes ont gagné, les hommes ne l'ont pas perdu !

Et j'ai connu la même chose avec un boulot à plein temps en plus et une pitoulette à élever.

Bénie soit l'émancipation de la femme à qui les portes de Castorama sont grandes ouvertes !

C'est tout pour le moment.

12/05/2009

CYCLO-TIMIQUE

OURS EN VELO.JPGDes "connaissances", on en a tous un paquet. Faut une calculette pour les compter.

Des "copains", les 2 mains et les 2 pieds suffisent pour les chiffrer. Sont plus sympas que les premiers à condition d'être en forme et de bonne humeur quand même...

Des amis - en ce qui me concerne - une seule main suffit pour les dénombrer. La main gauche ou la main droite du reste ?

A Castellane, des amis : j'en ai 2. Ben oui ! Et ça me parait déjà beaucoup ! Et bien l'un deux fait la tête depuis samedi. Il est le seul à savoir pourquoi. Il s'est noyé dans le verre d'eau de ses minuscules emmerdements et il s'est réfugié comme un ours dans sa tannière. D'ailleurs c'est un ours de toutes façons, des fois nounours, des fois Grizzli et comme en ce moment son véhicule est en réparation il est à vélo et ça l'emmmmmmmmmmmmmmmmmmerde !

En fait il fait la tête parce qu'il aurait eu besoin de ma voiture samedi matin et que je suis descendue avec mon mari et son tracteur (C15) et qu'il n'a jamais voulu demander service à mon époux... il est parti en ronchonnant des tas de trucs sur son vélo... Va avoir 59 ans Pépère, va falloir qu'il grandisse un jour et qu'il apprenne qu'on ne peut pas avoir tous les joujous dont on rêve...

Et comme tous les "mecs", quand il sortira de son trou, il ne se rappellera plus de rien et s'étonnera de ne pas m'avoir vue...

"A chacun de défendre son coin de purgatoire

Nul mérite n'est requis

Tout est permis

Suffit d'y croire

Sachez seulement de quoi vous êtes

Morts."

Bernard Dimey

06/04/2009

APPELLE-MOI SI TOUT VA BIEN

3 SINGES.JPGJe n'ai rien mis sur le blog ces derniers jours parce que je n'avais pas vraiment envie de communiquer...

Ma fillechériedamour a disjonté au lycée lundi dernier parce que les profs lui mettent la pression pour qu'elle aille en "S" (ce qu'elle veut faire pour être médecin parce que dit ma fille : "les gens sont cons mais je n'aime pas qu'ils souffrent...). Camille est bonne élève et les bons conseils la démolisse plutôt que de la booster. Elle est 8e sur 30 dans sa classe à "têtes d'ampoules" comme elle dit. Alors du fait que son prof de maths lui ai fait cette réflexion anodine somme toute, elle en a déduit qu'elle était NULLE au minimum et 8 jours après cogitation extrème : PAF ! elle a craqué.

Tout le monde ne connait pas ma fille, certes ! Alors résumons : c'est une dépressive précoce, sans aucune pathologie. Elle doute d'elle-même comme personne alors qu'elle est reconnue particulièrement intelligente. Mais l'un n'empêche pas l'autre, au contraire : le con est heureux. Bref, nous (les parents) devons donc passer un cran au-dessus et passer du psychologue (demandé spontanément par Camille en septembre) au psychiatre pour lui redonner assurance et courage. Pour aller en "S", le proviseur lui a confirmé qu'il n'y avait aucun problème...

Pour nous, c'est un souci quotidien. Depuis l'âge de 5 ans, notre fille se demande à quoi ça sert de vivre ? Pas facile de vivre avec des enfants en marge à qui on ne peut pas mentir. Je lui ai trouvé un traitement de fond avec les Fleurs de Bach qu'elle ingurgite depuis 2 mois, l'infirmière du lycée lui a donné de l'Euphytose pour la détendre et nous avons rendez-vous avec son nouveau psy le 29. Voilà le programme du moment. Les chiens ne font pas des chats et si vous avez lu les premiers articles de mon blog, vous comprendrez sans peine mes angoisses maternelles.

Tout ça pour dire que mon père vient de me téléphoner pour avoir des nouvelles. Comme je suis taraudée par le mal-être de ma fille, je lui fais part des derniers déboires. Papie me dit : "me parle pas de ça, ça me démonte à mon âge - 77 ans le 21 - fais plein de bisous à Camille". D'où les célèbres singes : ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire. J'suis démoralisée par cette réaction puérile ou sénile, c'est pareil.

mamouth.JPG
Les "préhistos" sont dans leur bulle, surtout ne pas les déranger...
Ma fille, mon amour, ma raison de vivre : accroche-toi bien, choisis bien ceux sur qui tu peux t'appuyer, il y en aura très peu, mais tant que tu auras ton père et ta mère tu es sûre d'avoir un arimage sans faille.
Je t'aime