Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2011

VACANCIERS, VACANCIERS.

logo_verdon.jpgNON : le Parc régional du Verdon (qui se double d'une réserve géologique) n'est pas un "immense parc Asterix" qui ferme ses portes en octobre...

Le Parc régional du Verdon existe parce que NOUS payons pour qu'il existe et NOUS nous mobilisons pour qu'il perdure.

parc-naturel-regional-du-verdon-04.jpg

NON : tout et n'importe quoi n'est pas autorisé parce que VOUS n'êtes pas chez Vous et que vous pensez avoir tous les droits parce que vous avez payé volontairement pour séjourner ici.

Sans Vous, nous sommes un millier de résidents qui vit là, l'hiver y compris, même s'il dure parfois plus de 6 mois, parce que nous avons choisi de vivre là pour la beauté exceptionnelle et unique au monde des Gorges du Verdon, dans le respect de la Nature et de nos voisins de hâmeaux.

parc-naturel-regional-du-verdon.jpgNON, la campagne n'est pas un immense terrrain de jeux et de nuisances pour les citadins. OUI vous êtes près de 9000 à vous installer temporairement chez Nous, pendant quelques mois en vous conduisant comme des barbares en terrain conquis et en pensant haut et fort dans toutes les langues que : "sans les touristes, vous ne pourriez pas vivre !". FOUTAISE !

6_3_big.jpgOUI les routes sont étroites et sinueuses, le plus souvent bordées par le flanc de la montagne d'un côté et un ravin de l'autre. POURQUOI roulez-vous au milieu ? Vous êtes sortis des autoroutes à 3 voies !

NON, les petits bouquets de fleurs qui se succèdent sur nos routes ne sont pas le fait du service "déco-routes" du département. Ils sont le seul souvenir d'un dernier souffle de vie des conducteurs irrrascibles, inconscients, fous à lier qui se sont mortellement vautrés par manque de patience ou par excès d'audace.

accident_voiture.jpgbonne_3cd454.jpg

MOTARDS en particulier, cessez de nous remercier de la jambe droite quand vous nous doublez en passant à quelques centimètres de notre rétroviseur extérieur et que nous avons peur de vous trouver en vrac dans le prochain virage. Roulez comme les "papies Harley", tranquilles et augmentez votre espérance de vie et la nôtre aussi...

Conducteurs de tout poil, dans nos montagnes vous roulez à 50 à l'heure et vous trouvez encore moyen de ralentir dans les villages (30 km/heure) ou vous vous croyez sur le circuit du Mans ou Paul Ricard (au choix) où vous seriez les seuls bargeots à faire une virtuelle compète en accélérant dans les descentes, en nous doublant dans les "S", en coupant allègrement les lignes blanches etc... Vous aimez vous faire peur ? Pas nous. Vous vous tuez ? Pas grôve, vous l'avez cherché. Vous NOUS tuez : vous êtes des criminels. Les pompiers locaux sont exaspérés de vos débauches et d'aller vous récupérer dans des endroits inaccessibles où vous vous êtes encastrés parce que vous ne savez pas, vous ne voulez pas savoir conduire en montagne, c'est à dire calmement, bien à droite et à une vitesse adaptée.

Chez NOUS, on ne parle pas de distance entre tel et tel endroit mais de TEMPS qu'il faut pour s'y rendre. Enooooorme nuance !

7273code_de_la_route_pratic.jpgOUI, le code de la route français s'applique à toutes le régions de France, même la nôtre, voire même de l'Europe et un sens interdit, une ligne continue, une priorité à droite ont même valeur que chez vous. Je vous fais grâce des passages piétons où vous prenez sans cesse le risque d'écraser vos propres compatriotes et nos enfants, et de l'usage du clignotant que vous ignorez totalement, sans compter les sens de circulation en ville...

detritus.jpgNous savons que vous allez arriver quand les "éclaireurs" de printemps commencent à  laisser leurs détritus partout et que ce phénomène s'accentue de mois en mois. OUI, nous avons des poubelles, des conteners partout, même des wc publics où le papier rose serait mieux placé qu'à côté de nos lavandes sauvages. OUI, nous sommes civilisés... VOUS : vous ne l'êtes plus en dehors de chez Vous.

couches-lavables-bebe.jpgVous abandonnez régulièrement sur les bords de routes, de lacs, de torrents, de forêts, partout où vous passez comme Attila : vos restes de pique-nique, vos capotes, vos couches culottes, vos canettes, vos sacs poubelles et même vos slips, vos chaussettes, chaussures et autres objets plus insolites les uns que les autres...

OUI, vous dégueulassez notre environnement, de plein gré, sciemment, alors que vous ne le feriez pas chez Vous. POURQUOI ?

Pour une très grande majorité des vacanciers qui débarquent dans notre secteur, vous êtes perçus comme des malotrus, des malveillants, sales, ignares, immâtures, dangereux, agressifs, violeurs de tout.

Certes ! Vous serez impunis pour votre comportement de colons parce que la Région n'a pas les moyens de vous coller un gendarme derrière chacun de vous; mais je constate - moi qui voyage souvent dans toute la France - que VOS régions sont plus propres, votre environnement mieux respecté, votre savoir-vivre agréable etc... etc... même en été.

Foire-des-vacanciers-en-Ardenne.jpg

Quel genre de monstre devenez-vous subitement quand vous quittez votre région ? Pourquoi oubliez-vous les sésames de la courtoisie et de la politesse élémentaires : "bonjour, s'il-vous-plaît, aurevoir et merci" ? Même une "bête" respecte son environnement quotidien pour sa survie.

Je pars aussi en vacances avec ma petite famille dans VOS régions. NOUS respectons vos rivières, vos champs, vos prés, vos forêts en ne laissant aucune trace de notre passage dans la Nature. Nous éduquons nos enfants, nous nous attachons à comprendre vos us et coutumes pour ne pas vous déranger.

Nous ne sommes pas des cas uniques, nous ne sommes pas exemplaires... nous sommes citoyens.

Venez nous rendre visite, mais laissez-nous un bon souvenir de votre passage que nous puissions être heureux de vous avoir vu pour le reste de l'année, au lieu de craindre la prochaine "saison" en faisant de navrants constats après votre départ.

Serait-il possible, envisageable, raisonnable, réalisable... qu'une saine harmonie puisse règner entre les autochtones et les touristes ?

Qu'en pensez-vous docteur ?

 

19/05/2010

MON PERE

HOPITAL1.JPG

 

 

 

+ HOPITAL2.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

= HOPITAL3.JPG

21/02/2010

J'AIMERAIS...

desert.JPGJ'aimerais...

que personne

ne m'attende

nulle part.

13/11/2009

JE T'AIME, grave.

SOLEIL.JPG

Souvent je fais des tas de choses en attendant que les pages d'Internet s'affichent parce que j'ai l'Ultra-Bas-Débit et qu'il faut être patient. Entre autres choses j'écris. J'ai la cervelle en ébullition permanente et la soupape risque de ne pas sauter au bon moment tellement ça bouillonne dans mon esprit usé.

Je pense en permanence à ma fille et à la vie. A la vie et à ma fille.

L'autre soir j'ai écrit ceci parce que ma fille me dit souvent : "tu devrais faire un livre avec ta vie"...

"Si je devais raconter ma vie, je commencerais par dire que je la trouve déjà assez longue comme ça. J'aimerais bien me reposer. Je suis fatiguée. Lasse. Et puis désormais je ne vois plus clair et je ne vois même pas mes mots sur la feuille. Tout est flou, comme dans le reste de ma tête. Ce n'est pas que je ne veux pas vieillir, je m'en fous, c'est que je ne veux plus souffrir et emmerder les autres, ceux qui m'aiment, enfin... ceux qui me le disent.

Alors si on me demandait de raconter ma  vie, je dirais que c'est une très grosse bouse de vache(ries) avec un soleil au milieu.

Ce petit soleil, c'est ce qui me dit qu'il faut que je reste encore. Mais j'ai toujours très peur d'étouffer mon petit feu avec mes problèmes existentiels. Suis-je une bonne mère ? Une mauvaise mère ? Qu'est-ce que c'est une bonne mère ? C'est une maman qui pense avoir tout fait pour que son enfant soit bien ? Est-ce que mon soleil va bien ? Est-ce que mon soleil ne me reproche rien ? Il eût été plus simple pour tout le monde que je n'arrive pas ici, comme le souhaitait ma mère. Peut-être qu'en cela elle fut en premier lieu une mauvaise mère pour m'avoir mise au monde contre son gré et le mien.

Faut pas m'en vouloir. Je n'ai rien à raconter. Le vécu est le vécu. On peut en parler sans cesse, y mettre des "si", du sucre, du miel et toute autre douceur qui cacherait l'amertume... Mais c'est fait. Faut pas se voiler la face. Mais vivre avec, c'est une autre affaire. C'est dur.

Et demain ? Que deviendra mon soleil ?

Une chose est sûre, aussi loin que mon soleil sera, ses rayons arriveront toujours jusqu'à moi. J'ai besoin de mon soleil, même s'il est voilé par la pluie. Mais je ne veux pas le retenir. Il doit faire son parcours, sa vie. Il rayonne toujours pour moi, où qu'il soit.

Et je parle d'amour..."

Je n'attends pas vraiment de commentaires. J'ai mis cela sur le blog pour l'éternité.

Je suis vraiment très mal, mal à l'aise, mal à la vie, mal à l'avenir, mal au passé, mal au présent.

09/11/2009

L'MORAL DANS LES CHARENTAISES...

FEMME BAIGNOIRE.JPG
no comment...

19/09/2009

MAIS QU'EST-CE QU'ELLE DEVIENT ?

NON, je ne suis plus très prolixe sur le blog... et pour cause !

J'ai rechuté. Grave. Comme disent les jeunes. Moi je préfère PROFOND, c'est plus adéquat mais pas plus confortable.

Je vais juste spécifier ça : je prends 65 mg d'anti-dépresseurs vert et blanc et un autre couleur bordeaux mais qui n'en a pas le goût et 40 mg d'anxyolitique rose Barbie par jour. J'ai gagné le concours des "fatigués" cet été et mon cher médecin spécialiste a jugé nécessaire de me rajouter de la chimie pour que les ravins cessent de m'attirer...

65 mg d'anti-dep et 40 mg d'anxyolitique par jour...

pour certains : c'est peu

pour la moyenne : c'est beaucoup

pour la majorité : c'est effrayant

pour MOI : c'est l'enfer.

Alors pardonnez-moi si je ne suis pas très communicative. Je garde une lueur d'espoir de me séparer d'un anti-dep d'ici Noël...

Et vous ? ça va ?