Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2010

FACON PUZLE

Comme dirait Audiard dans les "Tontons flingueurs" : "je me disperse, je me ventile, façon puzle".

Déconcentrée, désorientée par "un absent de longue durée", je n'arrive pas à m'atteler à une activité unique. J'ai en route un joli patch country, celui de ma fille auquel il ne manque que deux bandes de côté, des broderies... je ne les compte plus. Bref, je me diversifie pour tuer le temps qui me tue.

MODELAGE BARBU 01.jpg

Je me suis jetée sur la "Fimo" que j'ai retrouvée dans mon bazar. Ce personnage m'a occupée une dizaine d'heures sur deux jours.

Toute ressemblance avec  une personne existante ou ayant existé n'est pas fortuite...

Et comme je n'arrive pas à rester devant la téloche toute la journée et qu'en réalité, je n'ai aucune motivation pour quoi que ce soit de particulier, je fais des trucs, n'importe quoi, comme ce nichoir réalisé dans un calendrier mural et habillé de jolis papiers auquel il manque des oiseaux à réaliser pour lui donner un peu de vie... Evidemment, ce nichoir de luxe n'est pas à mettre dehors !

Mes amies blogueuses m'ont souvent dit qu'il ne fallait pas trop étaler ses humeurs et ses tristesses sur le blog, parce que ça fait fuir les visiteurs... Je constate depuis mon dernier "post" qu'effectivement, ce sont toujours les mêmes qui me remontent un moral très bas. Merci amies. Et pour les autres : un peu de distraction en attendant que je retrouve le sourire... mais je ne sais plus où je l'ai mis...

Bises

NICHOIR RAISIN 01.jpg

16/02/2010

DES MOUTONS

Je suis une inconditionnelle du magazine "QUILT COUNTRY", surtout les Hors Séries qui proposent les travaux d'une créatrice tout au long du magazine. J'aime beaucoup le style "campagne", tranquille, reposant, simple. Faut bien se reposer de temps en temps !

Alors je voudrais recommander à toutes celles et ceux qui aiment habiller leur maison avec des objets sympathiques de se jeter sur le dernier QUILT COUNTRY HORS SERIE de JANVIER. Il y a à découvrir l'univers de Nadine Lafitte,  formidable créatrice d'animaux en tous genres réalisés dans des tissus à carreaux ou rayures avec un petit air de nostalgie et de petits bonheurs simples. Nadine est une femme malade qui compense ses problèmes de santé en créant le plus possible pour atténuer ses souffrances. Ce qu'elle réalise est tout à fait charmant et j'ai tout naturellement succombé à son modèle de MOUTON, animal pour qui j'ai énormément de tendresse, comme je l'ai déjà dit.

Bien sûr, ce que j'ai réalisé est bien loin des patchworks alambiqués et des broderies somptueuses  mais ma maison aime ces décorations proche de la terre...

En plus ma fille chérie a eu la gentillesse de réaliser les moutons avec moi en les rembourrant pendant que je les cousais. J'avoue qu'il faut avoir de la patience car les pièces sont vraiment très petites et difficiles à manier.

Mais je dirais que ce moment passé avec ma fille m'a fait du bien dans un nouveau passage à vide...MOUTONS QUILT COUNTRY JANV 2010.jpg

Je n'ai pas utilisé les tissus alsaciens recommandés par Nadine Lafitte parce que je n'en raffole pas. Mais je suis allée à la pêche dans mes "scraps" pour trouver mon bonheur.

J'en profite pour faire un petit clin d'oeil à Véronique qui vient de faire un patch avec des moutons et à Violette qui vit aussi dans une région de transhumance.

Il tombe encore quelques flocons mais la grosse vague semble passée.

Je vous laisse avec mes moutons sur lesquels je vais broder des prénoms celtes en souvenir des troupeaux sur la lande irlandaise...

Bises

19:53 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (5)

10/02/2010

PANTIN - ELFE DU PRINTEMPS

En attendant que les amies blogueuses cherchent pour moi des pantins, j'ai fabriqué de toutes pièces un pantin-elfe.

Merci de tout coeur à celles qui se sont démenées pour m'aider à trouver des modèles : vous avez été peu nombreuses mais ce n'est pas la quantité qui compte mais la qualité. Merci pour vos trouvailles, ce n'était pas facile, j'en sais quelque chose ! Je suis désormais comblée avec les recherches de Danielle et de Véronique qui m'a fait découvrir les talents de "Cathy Créations", blog que je ne vais pas lâcher de sitôt (voir "doux rêves").

PANTIN ELFE PRINTEMPS FEV 2010 B.jpg

Celles et ceux qui me connaissent savent que je suis passionnée par le petit peuple imaginaire des elfes, pixies, korigans, gnomes, lutins etc... C'est toujours une bonne pioche pour moi de chercher de la doc dans les très nombreux ouvrages que je possède, consacrés à ces légendes.

J'ai donc réalisé ce pantin articulé (épaules, hanches, genoux) en dessinant une elfe du printemps à l'aquarelle (matériau qui me semble le plus approprié pour ses personnages délicats). Aux aquerellistes que je connais, je vous dis que j'en ai bavé parce que j'ai peint directement sur du carton mat absolument pas destiné à cette peinture ! Une éponge ! J'ai utilisé le carton d'un calendrier de l'an passé !

Sinon rien à signaler de particulier : aquarelle + vernis paillette pour l'accroche de la patine au chiffon avec de la penture à l'huile Terre de Sienne brûlée + vernis triple gloss. J'ai rajouté quelques perles Zwarowski pour la couronne frontale, un arum pour le pendentif, des fleurs pré-découpées en papier avec un bouton de bois et une petite perle de rocaille pour faire le coeur aux fleurs collées sur les poignets de l'elfe et une jolie petite rose en satin pour la ceinture.

Ma charmante elfe mesure 42 cm de haut et déploie avec beaucoup de grâce ces bras terminés par de très jolies mains graciles, que l'on ne voit pas sur la photo (je ne peux pas tirer sur la ficelle et faire une photo en même temps !).

Amies brodeuses, ne vous inquiétez pas ! Je poursuis mon jardin à la française. Mais vous savez comme je suis : il faut que je me disperse !

PANTIN ELFE PRINTEMPS FEV 2010 A.jpg

31/01/2010

AVIS DE RECHERCHE DE PANTINS

images4.jpgBonsoir !

Je lance UN AVIS DE RECHERCHE DE MODELES DE PANTINS ARTICULES à tous les visiteurs, leurs copains etc...

Je n'ai rien trouvé d'intéressant sur le Net, les modèles sont généralement assez niais, comme Oui-Oui... Père Noël... et clowns que ma fille déteste parce que les clowns sont des gens tristes avec des tas de problèmes mais qu'ils doivent faire rire (je cite).

Si vous possédez des modèles de pantins articulés autres que ceux cités ci-dessus je suis preneuse !

Indiquez-moi des livres sérieux, ou des sites qui regorgeraient de modèles (gratuits de préférence).

Je sais que ce n'est pas la mode mais un ami m'a offert une scie à chantourner pour réaliser des maquettes et tout un tas d'autres objets à peindre pour la maison, activité que j'aime énormément, mais je ne trouve pas de modèles de pantins... jouet, objet de mon enfance que j'aimerais faire revivre entre mes mains.

Help ! images.jpg

Catherine de la Montagne vous remercie d'avance de bien vouloir chercher pour elle ce qu'elle ne peut pas trouver dans son tout petit hameau ou sur Internet parce qu'elle ne doit pas connaître les mots magiques des moteurs de recherche que j'ai pourtant torturés !

23:26 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (4)

20/12/2008

LA NATURE EST GENEREUSE

NIDS au plafond Redim 65%.jpg

 

Tout l'hiver, je donne à manger aux passeraux (les oiseaux de la campagne comme le rouge-gorge, les mésanges, les sitelles, les moineaux etc...). L'hiver chez moi, à 1000 mètres d'altitude, ce n'est pas de la rigolade. Je suis en montagne et l'hiver, ben... il commence vers le 15 octobre et il se termine vers le 15 mai ! Alors il faut aider les oiseaux à tenir le coup contre la neige, le gel, le vent glacé, la terre recouverte. Je mets des "snacks" à zoizos partout dans mon jardin. J'accroche des boules de graisse dans les arbres. C'est mon bonheur du matin de déguster mon premier café en regardant la plus belle chaîne de télévision du monde : celle de la nature en direct de mon jardin.

Il y a aussi des nichoirs, pas tous pareils... parce que tous les oiseaux ne nichent pas de la même façon... Et oui !

Et au printemps j'ai la symphonie des nouveaux-nés avec les allers et retours répétés sans cesse des parents nourriciers. Et puis parfois j'ai la chance d'être là quand un oisillon va faire son premier essai de vol (mon chat aussi en général aime bien ce moment là...). Que du bonheur.

Alors à l'automne, quand les oiseaux ont quitté leur nid dans les arbres, je me promène en forêt à la recherche d'un nid que je vais décrocher et mettre dans ma maison. Chaque oiseau fait son nid différemment des autres espèces. C'est absolument fantastique de regarder comment sont fait les nids, quel génie ! (il faut savoir que la grande majorité des oiseaux ne retournent jamais dans le nid de l'année passée, donc ce n'est pas un crime de prendre les nids en automne).

Tout ça pour dire que la nature est grande, belle, généreuse, intelligente, harmonieuse et qu'il faut ouvrir tout grand ses yeux, tout le temps, pour s'émerveiller de ses cadeaux. Les paysages grandioses qui changent chaque jour, la lumière, la vie qui grouille partout, l'eau des torrents, le moindre brin d'herbe a un intérêt, ne serait-ce que pour séparer ses pensées négatives de son corps.

C'est tout. C'est un tout dont nous faisons partie. Une partie de nous. Respectez, respectons ce grand spectacle pour de tout petits bonheurs furtifs comme le chant du coucou quand le vent doux fait se balancer les margerites sauvages dans les grands prés... ...

24/11/2008

PATCHWORK... Dites à Sigmund...

 

 

SIGMUND.jpg
"Dites à Sigmund (Freud)... que je sais. Patchwork réalisé en 1998. Dimensions : environ 1,40m x 1,10m. Composition totalement hasardeuse sans aucune ébauche préalable. Il s'est avéré que j'avais "calé" dans ce patch - et à mon insu - beaucoup d'évènements de ma vie. Ce fût une surprise totale.

 

Je fais du patchwork depuis 1984, en autodidacte... bien sûr ! J'ai adhéré à France Patchwork pendant une dizaine d'années, j'ai fait des concours et des expositions puis je me suis "débranchée" de la Haute Autorité du Patch en France parce que mon point de vue sur la création était différent de celui de la Présidente.

Depuis, je continue tranquillement à faire ce qui me plaît sans me soucier de la mode. C'est un plaisir et un loisir non lucratifs... le patchwork s'est révélé très vite comme un exutoire.

Lors d'une exposition privée en 2004, certaines quilteuses me demandaient de quoi je m'inspirais ?... Je répondais que je travaillais avec mes tripes et pas avec les magazines du mois. Et c'est ce que j'aimerais que fassent toutes les timides qui ont des idées formidables à exprimer et qui n'osent pas.

Je pense avoir utilisé presque toutes les techniques : la méthode anglaise si rigoureuse et tout fait main, l'appliqué retourné cousu à petits points cachés, l'appliqué machine, la géométrie, le piecing etc, etc...

Mon meilleur souvenir de patchwork est "Créativa" à Grasse (je ne sais plus l'année), j'avais été retenue pour l'exposition et ILDIKO FRANCAIS avait demandé à ce que mon "oeuvre" soit accrochée près de la sienne... un immense honneur pour moi car cette créatrice est une vraie artiste mondialement connue.

Je pourrais en dire et en dire encore mais je crains de vous lasser.

Juste un petit détail : je n'ai jamais eu de patch en tête. J'ai passé beaucoup de mon temps à chercher des tissus, pour les couleurs, les matières et je les empilais dans mon placard par couleurs. Et puis ça me prenait d'un coup : il fallait que je fasse un patchwork... entendez par là qu'il fallait que je sorte mes tripes !

Tous mes patchworks sont quiltés à la main. Mes doigts ont beaucoup soufferts mais je ne connais pas mieux pour finir un ouvrage et lui donner du gonflant naturel.


Je vous promets que si j'ai encore du temps, je photographierais d'autres réalisations...

Merci de me laisser vos commentaires, ça aide à y voir clair.

 

13:41 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (2)