Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2008

La broderie HARDANGER

Le losange sur lin 12 Redim 50%.jpgBroder le Hardanger... c'est du bonheur !

Je cite Marion HUET, spécialiste du Hardanger en couleurs :

"La broderie Hardanger trouve ses véritables origines en Extrème-Orient, probablement en Perse. Le commerce, les conflits militaires ont permis le voyage de cette broderie dans différents pays européens. L'Italie lui apporté par exemple ces merveilleux jours si spécifiques issus de la broderie vénitienne Réticela. C'est à la suite d'échanges commerciaux entre Venise et la NORVEGE que les femmes norvégiennes ont adopté cette broderie. (...) Cette broderie fut nommée "BRODERIE HARDANGER" du nom d'un fjord norvégien. La broderie est alors réalisée exclusivement sur lin très fin tissés par les norvégiennes, ce lin était de couleur crème ou  blanc cassé, brodé ton sur ton. La couleur est apparue bien plus tard, quand cette broderie a émigré aux Etats-Unis où elle a évolué. C'est par les brodeuses américaines qu'elle nous est revenue en France il y a une quinzaine d'années."

J'ai découvert cette broderie il y a environ 6 ans et je suis devenue une fervente pratiquante ! Il ests vrai que les grilles de Hardanger sont rebutantes à première vue tant il paraît difficile d'y voir un motif mais avec patience on se rend compte que c'est un travail très mathématique, structuré et finalement très facile à réaliser pourvu que l'on sache compter au moins jusqu'à 5 !!!!!

C'est une broderie faite de "barrettes" et de "jours" que l'on rempli avec de merveilleux tours d'aiguilles qui donnent des points originaux.

En photo : mon premier ouvrage en Hardanger après quelques essais de points. Je l'ai réalisé sur la toile de lin 12,6 fils et des fils de CARON.

Depuis, j'ai moultes broderies en Hardanger, de toutes dimensions, sur plusieurs supports et avec toutes sortes de fils. C'est un travail minutieux certes ! mais finalement reposant et bien moins lassant que le point de croix que je dénigre pas au passage puisque j'ai à mon actif une centaine de modèles en copyright en nom propre à une époque de frénésie créative lorsque je brodais avec le fil de soie Gloriana.

Ne nous égarons pas ! Les toiles utilisées pour le HARDANGER doivent avoir exactement le même nombre de fils de chaîne et de trame. C'est impératif ! Les toiles les plus appropriées sont en coton et modal comme la Bellana ou la Lugana ou la toile de lin en 10, 12 ou 14 fils maximum. Personnellement je préfère éviter le lin 14 fils, trop serré pour y faire passer les cordonnets de soie ou les perlés de coton. J'utilise plusieurs marques selon mon inspiration. La grosseur des fils doivent être équivalentes au perlé N°8 et au perlé N°5. On travaille les barrettes avec le N°5 (le plus gros) et les jours avec le N°8 (le plus fin).

Voici la liste de mes fils préférés. A savoir aussi qu'il faut travailler avec de longues aiguillées (50 à 60 cm).

Je dois citer LES FILS MARION créés par Marion HUET qui nous offre une gamme de dégradés très intéressante.

Les FILS CARON : la gamme WATERCOLOURS qui se présente en écheveau de coton perlé dégradé divisible en 3 brins, chaque brin représente une grosseur égale au perlé N°5. Et les WILDFLOWERS, unifil de coton dégradé assez mat, équivalent au perlé N°8. La gamme de couleurs chez CARON est impressionnante !

Et bien sûr les perlés de coton dégradé de HOUSE OF EMBROIDERY, équivalant au perlé N°5 avec lesquels tout est permis aussi tant la gamme est étendue. Pour les jours, j'utilise en complément les moulinés de HOUSE OF EMBROIDERY en 2 brins en faisant très attention à la tension des deux fils.

Pour débuter à moindre coût, il faut s'essayer avec les perlés classiques de DMC. Ou se lancer directement avec les "BEAUX" !

L'aiguille est une aiguille à broder sans pointe au chas long. Un tambour est impératif pour maintenir l'écartement de la toile.

Quelques livres de références : nous trouvons désormais pas mal de livres consacrés au Hardanger alors que lorsque j'ai débuté on ne trouvait ques les albums RICOH qui offrent beaucoup de modèles mais peu d'explications. Le livre qui m'a vraiment engagée dans cette broderie est celui de Marion HUET : "broder en hardanger" Edition "l'Inédite", en vente sur internet et ailleurs. C'est elle qui a révélé le Hardanger en couleur et les explications des points spéciaux sont parfaites et les grilles très lisibles. Vous trouverez sur www.amazon.com toutes sortes de livres sur le Hardanger, la plupart en anglais (ce qui ne gène pas la compréhension des modèles !).

Je vous encourage vivement à vous essayer à cette broderie raffinée, symétrique, sérieuse qui vous donnera beaucoup de plaisir. Aux plus expertes ensuite de choisir et d'assembler des motifs de diverses grilles pour réaliser votre propre oeuvre.